Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Dialogue de sourds à l’Onu autour d’un projet de résolution sur Alep

© AFP 2021 Fabrice CoffriniL'Onu
L'Onu - Sputnik France
S'abonner
La Nouvelle Zélande a suspendu les travaux sur le projet de résolution du Conseil de sécurité de l’Onu concernant l’arrêt des actions militaires à Alep (Syrie).

Les tentatives de trouver un accord sur le texte du document ont abouti à une impasse, selon Gerard van Bohemen, représentant permanent de la Nouvelle-Zélande auprès de l’Onu. Ainsi, d’un côté la Russie ne comptait pas cesser l’offensive contre Alep-est, et de l’autre certains membres occidentaux du Conseil ont refusé d’évoquer le projet néo-zélandais en insistant pour y inscrire « des tournures inacceptables ».

Alep, Syrie - Sputnik France
La Russie énonce les conditions d’un cessez-le-feu durable à Alep

D’après le diplomate néo-zélandais, lors des discussions, « un participant au débat a déclaré que le paragraphe clé de la résolution était inacceptable car il conduira à un arrêt total du bombardement d’Alep-est et d’autres l’ont trouvé inadmissible du fait qu’il ne garantirait pas l’arrêt des frappes ». 

À cet égard, Gerard van Bohemen a noté qu’il n’y avait actuellement aucune possibilité d’éviter ces positions incompatibles. Cependant, il a exprimé l’espoir que ce projet de résolution deviendrait une base valable pour le règlement de ce problème au sein de l’Onu.

La nouvelle résolution de l’Onu n’est pas en phase avec l’approche de Moscou - Sputnik France
Alep: la nouvelle résolution de l’Onu pas en phase avec l’approche de Moscou

Auparavant, le représentant permanent de la Russie auprès de l’Onu Vitali Tchourkine a déclaré que dans sa forme actuelle, le nouveau projet de résolution sur Alep n’était pas tout à fait conforme à l’approche conceptuelle de Moscou. 

Le document en question renferme l'exigence de « mettre un terme aux attaques pouvant entraîner la mort de civils et la destruction de l'infrastructure civile » en Syrie et plus particulièrement à Alep. Les diplomates appellent également à mettre en place des pauses humanitaires de 48 heures, effectuer une évacuation médicale et revenir au processus politique.

La dernière trêve « humanitaire », qui a duré du 20 au 22 ocobre, devait permettre aux habitants et aux combattants qui le souhaitaient de quitter les quartiers est d'Alep.

Néanmoins, les forces antigouvernementales contrôlant les quartiers d'Alep-est ont empêché les habitants locaux de quitter la ville. La Russie continue pourtant de fournir de l'aide humanitaire à ses habitants. Ainsi, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie vient de fournir aux habitants d'Alep quinze tonnes de denrées alimentaires conformément à son plan humanitaire d'urgence.

 

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала