Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'aviation US frappe une école près de Mossoul, de nombreux morts et blessés

© REUTERS / Ammar AbdullahUne salle de classe endommagée lors des tirs d'extrémistes à Hass, dans la province syrienne d'Idlib
Une salle de classe endommagée lors des tirs d'extrémistes à Hass, dans la province syrienne d'Idlib - Sputnik France
S'abonner
L’état-major russe a rendu publics de nouveaux cas de frappes de la coalition internationale, conduite par les États-Unis, sur des sites civils près de Mossoul.

« Il y a de nouveaux cas de frappes de l'aviation de la coalition sur des sites civils. Le 24 octobre, à 3h35, un avion de l'aviation tactique des États-Unis a réalisé une frappe sur une école de Tell-kayf, à 14 kilomètres au nord de Mossoul. La frappe a fait des morts et des blessés », a déclaré Sergueï Roudskoï, chef du commandement opérationnel principal de l'état-major général des Forces armées russes.

« On note la poursuite de l'intensification des frappes de la coalition dans cette région, y compris avec l'emploi de bombardiers stratégiques B-52 », a poursuivi le général.

© Photo Capture d'écran: Youtubefrappe sur une école de Tell-kayf
frappe sur une école de Tell-kayf   - Sputnik France
frappe sur une école de Tell-kayf

Et d'ajouter que, compte tenu du recours à ces avions, le nombre de victimes ne cessera de croître.

Il a en outre précisé que le 23 octobre, les avions US avaient tiré au moins cinq roquettes guidées sur le quartier résidentiel de la ville irakienne d'al-Choura.

« La diapositive montre des photos des quartiers de la ville d'al-Choura avant et après les frappes des avions US le 23 octobre. Sur des immeubles résidentiels ont été tirés au moins cinq roquettes guidées. Six bâtiments ont été sérieusement endommagés », a expliqué M. Roudskoï.

« Nous espérons que les États-Unis rempliront leurs engagements et procéderont à une enquête objective sur ces crimes de guerre », a-t-il souligné.

Le général russe a promis que le ministère russe de la Défense continuerait de rendre publiques ce genre de données détaillées sur les frappes aléatoires de la coalition internationale.

Irakiens - Sputnik France
Frappes de la coalition à Mossoul: 60 morts et 200 blessés parmi les civils
Sergueï Roudskoï a en outre pointé que l'Occident ne cessait, pourtant, d'accuser la Russie de frappes sur des civils en Syrie, même après que les forces aérospatiales russes aient arrêté toutes les frappes dans la zone d'Alep.

Or, « maintenant que l'aviation russe et syrienne ont suspendu les vols près d'Alep », on tente de fabriquer des données sur des frappes dans d'autres villes de Syrie.

À titre d'exemple, il a cité la tragédie avec une école d'Idlib, si médiatisée ces derniers jours.

« Le but de tout cela est de détourner le regard de la communauté internationale des crimes commis par le coalition », a-t-il conclu.

Au cours de ces derniers jours, les informations sur des raids meurtriers de la coalition US, qui participe à la prise de Mossoul, ne cessent d'affluer. Un des derniers exemples est la frappe d'une procession funéraire à Dukuk qui a fait une vingtaine de morts et plusieurs dizaines de blessés.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала