La pop culture peut-elle influencer l'élection du futur président des USA?

© AP Photo / Mary AltafferPeople pause near a bus adorned with large photos of candidates Hillary Clinton and Donald Trump before the presidential debate.
People pause near a bus adorned with large photos of candidates Hillary Clinton and Donald Trump before the presidential debate. - Sputnik Afrique
La politique a été et reste toujours une source d’inspiration pour la pop culture, et l’actuelle campagne présidentielle aux États-Unis n’y fait pas exception, loin s’en faut! Où qu’on se retrouve, on entend sans cesse répéter les noms des candidats Hillary Clinton et Donald Trump.

Le 2e débat présidentiel US a été le plus tweeté de l’histoire - Sputnik Afrique
Le 2e débat présidentiel US a été le plus tweeté de l’histoire
On ne peut guère s'isoler de l'épopée électorale américaine. Il est inutile d'essayer de s'abstraire au milieu de cette folle course à la Maison Blanche et ce, même si on ne regarde pas la télé et renonce à lire les journaux. Les noms d'Hillary Clinton et de Donald Trump vous rattraperont partout.

A la télé, une multitude de films sont consacrés aux élections aux États-Unis et à la politique américaine en général. Le tournage de certains d'entre eux à plusieurs épisodes, dont « House of Cards » (« Château de cartes »), se poursuit toujours.

Considérée souvent comme une histoire sans fin, la série Les Simpson présente d'une manière hyperbolique le complot russe « pro-Trump ».

Condamnées par Washington, les « tentatives » de la Russie d'influer sur les résultats du scrutin à l'élection présidentielle aux États-Unis, démenties à maintes reprises par Moscou, ont constitué le sujet d'une vidéo de deux minutes.

A la différence des Simpson qui sympathisent manifestement avec la candidate démocrate, les créateurs du dessin animé « South Park » soumettent à une critique virulente le système électoral américain dans son ensemble. Ils n'épargnent ni Hillary Clinton ni Donald Trump, soulignant avec sarcasme que les Américains sont contraints de choisir le moindre de deux maux.

phone - Sputnik Afrique
Allo, M. Trump? Le jour où la vie de ce retraité a basculé
Et si un téléspectateur américain espère oublier la présidentielle qui approche pendant une pause-publicité, il se trompe lourdement, la campagne électorale étant omniprésente.

La série de clips publicitaires pour la réservation d'hôtels Hotels.com. est devenue très populaire. Le Capitaine Évidence, le héros de ces mini-films, interprète à la lettre l'expression « to run for president » et se met à courir à pied.

Ce personnage traverse à pied tous les États américains, en réalisant une sorte de « rallye électoral » et racontant où descendre pour la nuit.

La chaîne de restaurants américains Legal Sea Foods propose son candidat au poste de président. Le « prétendant » au plus haut poste de l'État, le propriétaire de ce groupe Roger Berkowitz, présente depuis des panneaux publicitaires son « programme électoral » : Legal Sea Foods propose son candidat au poste de président.

​Et voilà que, fatigué par le sujet intarissable de la présidentielle, l'électeur veut enfin se distraire et se rend à un concert de pop music. Mais sa déception sera grande quand il constatera que ce sujet est là aussi bel et bien incontournable.

 

 

Une statue de Trump nu - Sputnik Afrique
États-Unis: une statue de Donald Trump nu vendue aux enchères
Le QG électoral d'Hillary Clinton a organisé une série de concerts sous le titre « Love Trumps Hate » dans les États dits « indécis » (swing states), où le taux de soutien aux républicains et aux démocrates est à peu près le même, notamment en Pennsylvanie et en Floride. Mme Clinton espère ainsi gagner le soutien des jeunes, dont beaucoup préfèrent, selon un sondage d'UMass-Lowell/Odyssey Millennials poll, même une « météorite géante » au lieu des candidats actuels à la présidence.

Or, ce n'est pas seulement lors de concerts organisés par Mme Clinton que les pop stars expriment leur soutien à la candidate démocrate. En se produisant à Miami, la multi-lauréate des Grammy Awards, la chanteuse Britannique Adele, a mis en garde son public de plusieurs milliers de personnes contre le vote pour Donald Trump.

​« Ne votez pas pour lui. Je ne peux pas voter, mais je suis à 100 % pour Hillary. Elle est admirable », a déclaré la star, citée par la chaîne NBC News.

L'industrie de la mode n'est pas restée elle non plus à l'écart de la course électorale.

 

"make america grateful again" #montauk #lovetrumpshate #gratefuldead #happyhalloween

Фото опубликовано paul (@lumberlanestudio) Окт 30 2016 в 7:48 PDT

 

Sur le site de Donald Trump, on peut notamment commander une casquette « Make America Great Again » pour 25 dollars, un maillot « Woman for Trump » pour 20 dollars et des badges « Latinos for Trump » pour 5 dollars la pièce.

 

Thank you #WomenForTrump! Time to MAKE AMERICA SAFE & GREAT AGAIN!

Фото опубликовано Donald J. Trump (@realdonaldtrump) Окт 30 2016 в 2:13 PDT

 

Mme Clinton se propose elle aussi d'habiller ses électeurs, mais ses prix sont un peu plus élevés. Ainsi, le maillot « Love Trumps hate » coûtera 30 dollars. Les célèbres designers américains Diane von Fürstenberg et Marc Jacobs sont en campagne avec la candidate démocrate. Par ailleurs, ceux qui veulent soutenir Hillary Clinton peuvent acheter un calepin « Madam President » pour 15 dollars et une carte postale « Woman`s place is in the White House ».

 

 

Les designers se servent de la mode pour déclarer leur choix et appeler les Américains à voter.

 

 

Quoi qu'il en soit, très nombreux ont été ces Américains qui se sont déguisés en Trump et en Clinton à l'occasion de la nuit d'Halloween, le lundi 31 octobre.

 

#Trumpkin #cubelife #halloween

Фото опубликовано isthismartha (@isthismartha) Окт 31 2016 в 7:19 PDT

 

Le fait que Donald Trump est plus charismatique qu'Hillary Clinton et qu'il est plus intéressant pour « effrayer » l'entourage prouve également le flasmob lancé sur Twitter.

 

Make Halloween great again!!! #trumpkin #thefearisreal #kony2012

Фото опубликовано Zach Kamstra (@zachkamstra) Окт 30 2016 в 6:58 PDT

 

 

#trumpkin

Фото опубликовано Jake Ruggier (@jake.346) Окт 31 2016 в 7:57 PDT

 

Marquant leur twitt par le hashtag # trumpkin, mot artificiel formé à partir de Trump et de pumpkin, citrouille en anglais, les internautes postent des photos du « visage » du candidat républicain taillé dans une courge arrondie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала