Le chef de l’État islamique tente de redonner du courage à ses troupes

© AFP 2022 Sajjad HussainDes militants brûlent un drapeau du groupe Etat islamique djihadiste
Des militants brûlent un drapeau du groupe Etat islamique djihadiste - Sputnik Afrique
Face à l’offensive de la coalition internationale sur Mossoul, Abou Bakr al-Baghdadi, le chef du groupe État islamique (EI), appelle ses troupes à combattre jusqu’au bout pour la ville.

Mousul - Sputnik Afrique
L’armée irakienne contrôle un quartier à Mossoul
Dans son premier message de l'année, diffusé par Al-Furqan, un média affilié à l'EI, une voix présentée comme celle du chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi appelle ses combattants, qui seraient entre 3 000 et 5 000 dans Mossoul, à ne pas se « replier » face à l'armée irakienne, épaulée dans son avancée par une coalition internationale menée par les États-Unis.

« Tenir ses positions dans l'honneur est mille fois plus aisé que de se replier dans la honte », assène le chef djihadiste, dont l'état de santé et les déplacements font l'objet de nombreuses spéculations.

Le précédent message de Baghdadi remontait à décembre 2015.

Mossoul, deuxième ville d'Irak, est le bastion de l'EI dans le pays. C'est d'une de ses mosquées que Baghdadi avait proclamé en juin 2014 son « califat » réunissant les territoires conquis en Irak et en Syrie.

Depuis, ces territoires ont fortement rétréci et le 17 octobre les troupes irakiennes ont lancé une vaste offensive pour reprendre la ville.

Dans l'immédiat, les experts ne sont pas en mesure d'authentifier ce nouveau message intitulé « Ce que Dieu et Son Messager nous ont promis », mais les spécialistes du mouvement djihadiste ne doutent pas que c'est bien Baghdadi qui a l'enregistré.

Rafale - Sputnik Afrique
Moscou explique la différence entre les batailles d’Alep et de Mossoul
Il y incite également ses partisans, poursuit l'АFР, à s'en prendre à l'Arabie saoudite et à la Turquie, qui dispose de troupes stationnées sur une base près de Mossoul et veut jouer un rôle dans l'offensive sur la ville.

Sur le plan intérieur, Baghdadi accuse les responsables politiques irakiens sunnites de « trahison ». Il tente aussi de jouer sur la corde sectariste en rappelant qu'au sein de l'armée irakienne, des soldats arborent des drapeaux et des slogans à la gloire de figures révérées dans l'islam chiite.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала