Le président bulgare accuse la Russie de vouloir diviser l’Europe

© © Photo: East News/Value Stock ImagesDes hackers russes soupçonnés d'attaques contre la Maison Blanche
Des hackers russes soupçonnés d'attaques contre la Maison Blanche - Sputnik Afrique
Le président sortant de la Bulgarie, qui se voit peut-être déjà au poste de vice-président de la Commission européenne, accuse la Russie de réaliser des cyberattaques pour affaiblir l’Europe.

Le président de Bulgarie Rossen Plevneliev estime que la Russie tente d'influer sur la situation politique intérieure de son pays par le biais de cyberattaques et de diviser les pays européens.

Selon le président bulgare, la Russie s'efforce par son influence de diviser les Européens. C'est là la menace réelle, et non pas les « chars russes » en Europe, assure-t-il.

« Le but de la Russie consiste aujourd'hui à tenter d'affaiblir l'Europe, de diviser l'Europe, de nous rendre dépendants », a déclaré M. Plevneliev cité par la BBC.

Moscou - Sputnik Afrique
Menace de cyberattaques US: Moscou ne se laissera pas intimider
Le président reproche à la Russie de soutenir « des partis et mouvements populistes », de mener une « vaste propagande » et de réaliser des cyberattaques. Il a notamment affirmé que son pays était devenu « la cible de cyberattaque pendant le référendum et les élections locales » en octobre 2015 et que, selon toute probabilité, cette attaque était « liée à la Russie ».

M. Plevneliev a fait cette déclaration à deux jours de l'élection présidentielle du 6 novembre à laquelle il n'a pas présenté sa candidature. L'année prochaine, le président sortant pourrait remplacer Kristalina Gueorguieva au poste de commissaire européen suite à la démission de cette dernière.

Hackers - Sputnik Afrique
Cyberattaques éventuelles contre la Russie: cela frise la muflerie
Les Etats-Unis se sont lancés les premiers dans des élucubrations sur « des hackers russes ». Début octobre, les autorités américaines ont accusé la Russie d'avoir réalisé des attaques contre les serveurs du Parti démocrate. Ce dernier a accusé Moscou de vouloir influer sur les résultats de la présidentielle.

Le président russe Vladimir Poutine a déclaré dans son commentaire des accusations que les documents publiés ne renfermaient pas de données qui seraient dans l'intérêt de Moscou et que les passions étaient attisées pour détourner l'attention du contenu des documents.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала