Les USA prêts à lancer une cyberattaque contre la Russie

© East News Imago Stock and PeopleUn hacker
Un hacker - Sputnik France
La Main du Kremlin n’a qu’un rêve : saper l’élection présidentielle aux États-Unis, assure le renseignement américain. Afin de faire face à la menace russe, les hackers militaires américains auraient pénétré les systèmes de commandement du Kremlin.

Le 8 novembre, jour des élections présidentielles aux États-Unis, approche et les responsables américains restent profondément préoccupés par le fait que la Russie puisse utiliser ses capacités cybernétiques pour tenter de torpiller le scrutin.

Pour combattre cette menace «  sans précédent  », les hackers américains auraient pénétré le réseau électrique, le réseau de télécommunications et les systèmes de commandement du Kremlin pour réaliser une cyberattaque contre la Russie, annonce la chaîne NBC News citant une source au sein du renseignement américain.

«  Les cyberarmes ne seront déployées que dans le cas peu probable où les États-Unis seraient attaqués de manière significative  », affirme la chaîne.

Куранты на Спасской башне - Sputnik France
Courriels de Clinton: la Main du Kremlin manipule le FBI
Plus tôt, la chef du Comité national du parti démocrate Debbie Wasserman-Schultz avait démissionné après la révélation par le site WikiLeaks de détails de la correspondance de l'appareil du parti. Les hackers ont également pénétré dans les systèmes d'autres organisations du parti démocrate responsables de l'organisation des élections à différents niveaux. De plus, le piratage de sites pour l'enregistrement des électeurs dans trois États a été rapporté.

Certains médias américains ont insinué à plusieurs reprises que les serveurs du parti démocrate avaient été piratés par des hackers «  russes  » — et les journalistes de déduire que la Russie souhaitait influencer l'issue de la présidentielle américaine. En outre, les services de renseignement américains ont à plusieurs reprises laissé entendre que la Russie soutenait ainsi la candidature du républicain Donald Trump.

Néanmoins, le FBI ne fait aucun commentaire officiel sur le déroulement de l'enquête. Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a déclaré de son côté que les accusations visant Moscou étaient «  absurdes  ». M.  Poutine a pour sa part déclaré que la Russie travaillerait avec tout président américain choisi par le peuple américain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала