L'UE garde des contacts intenses «en secret» avec Moscou malgré les sanctions

La majorité des pays membres de l'Union européenne envoient régulièrement des délégations à Moscou, en dépit des discussions sur l'isolement de la Russie après le référendum en Crimée et l'imposition des sanctions occidentales.

La politique officielle de Bruxelles exige que les nations européennes soutiennent d'une seule voix les sanctions antirusses et une position ferme envers Moscou.

Les drapeaux de la Russie et de l'UE - Sputnik Afrique
Cinq pays européens prolongent le régime de sanctions contre la Russie
Cependant, il n'y a pas une telle unanimité quand on quitte les sièges feutrés de l'organisation supranationale, écrit le journal suédois Svenska Dagbladet. Avant le récent sommet des dirigeants de l'UE à Bruxelles, le bloc européen menaçait d'imposer de nouvelles sanctions contre la Russie sur sa politique en Syrie.

En fait, aucune décision n'a été prise lors de la réunion pour imposer de nouvelles restrictions contre le Kremlin. Les sanctions sur la Crimée et la crise ukrainienne sont toujours en place, mais de nombreux pays de l'UE ont appelé à les soulager ou à les lever.

Depuis 2014, 19 des 28 membres de l'UE ont envoyé des délégations dirigées par des premiers ministres ou d'autres ministres pour des entretiens avec le gouvernement russe.

European Union countries flags are seen at the Bratislava Castle (Hrad) during the European Union summit- the first one since Britain voted to quit- in Bratislava, Slovakia, September 16, 2016. - Sputnik Afrique
Les sanctions informelles contre la Russie dont l’UE ne parle pas
Le journal a obtenu des informations officieuses sur ces visites. En particulier, le président russe Vladimir Poutine a rencontré les dirigeants de six pays européens, dont la République tchèque, la France, Chypre, l'Autriche, la Finlande et la Grèce.

En outre, les premiers ministres de six pays européens se sont rendus à Moscou: la Slovaquie, l'Allemagne, l'Italie, la Bulgarie, la Hongrie et le Luxembourg.

Huit pays européens ont envoyé leurs ministres des Affaires étrangères en Russie, à savoir l'Espagne, le Royaume-Uni, la Slovénie, les Pays-Bas, l'Irlande, la Lettonie et le Portugal.

« Ainsi, les données montrent que la Russie ne ressemble pas du tout à un pays isolé », a écrit le journal.

La Suède a été l'un des seuls pays européens qui a suspendu ses relations avec la Russie après le référendum en Crimée et le début de la crise ukrainienne. Toutefois, la ministre suédoise des Affaires étrangères Margot Wallstrom a déjà appelé à reprendre les contacts avec Moscou.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала