Pour Moscou, les autorités autoproclamées d'Alep jouent le jeu des terroristes

© Sputnik . Michael AlaeddinAlep
Alep - Sputnik Afrique
Les autorités autoproclamées de la ville syrienne d'Alep ne représentent pas les intérêts des habitants de la partie est de la ville et jouent le jeu des terroristes, a déclaré la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

Le stade d'Alep contrôlé par l'armée gouvernementale où des bus attendent les habitants souhaitant quitter la ville - Sputnik Afrique
Alep: les frappes de l’aviation russe et syrienne suspendues depuis 19 jours
Elle a rappelé que, selon les informations reçues, il y a deux « administrations autonomes » à Alep. L'une d'entre elles est située dans la ville turque de Gaziantep et s'appelle « conseil provincial ». L'autre, le soi-disant « conseil de la ville », est basée dans le village syrien d'Atarib à environ 20 kilomètres au sud-ouest d'Alep.

Selon Mme Zakharova, une autre force essaye de faire ses preuves à Alep. Il s'agit du soi-disant « gouvernement intérimaire », qui est étroitement lié à la Coalition nationale de la révolution syrienne.

« Toutes ces autorités autoproclamées sont loin de représenter les habitants des quartiers est d'Alep, que les extrémistes retiennent en fait en otage. Pire, en prenant les ordres de leurs sponsors, ces dirigeants, qui affirment parler au nom des civils, jouent le jeu des terroristes et des groupes armés illégaux les plus radicaux, ce qui conduit à la poursuite du bain de sang et à la souffrance humaine », a déclaré la diplomate.

Distribution d'aide humanitaire russe en Syrie - Sputnik Afrique
Moscou: les USA n'ont fourni «aucune miette de pain» à Alep
La porte-parole a noté que les deux « conseils » ont été prétendument « élus » en 2013. Initialement, selon des rapports reçus, ils ont été financés par le Qatar. Aujourd'hui, leurs sponsors principaux sont les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, les Émirats Arabes Unis et les pays scandinaves.

Selon elle, la position obstructionniste de ces prétendus conseils a conduit à la suppression de l'opération humanitaire de l'Onu visant à acheminer de l'aide vers les quartiers est d'Alep fin août 2016. Ces conseils ont également fait échec à la récente évacuation médicale de l'est de la ville.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала