L'Onu signale l'enlèvement d'environ 300 militaires irakiens par Daech

En pleine opération de libération de Mossoul, les djihadistes de Daech continuent d'enlever et de déplacer des militaires irakiens et des familles de civils.

Les Peshmergas libèrent le village de Bachika près de Mossoul - Sputnik Afrique
Les Peshmergas libèrent la ville de Bachika près de Mossoul
Les terroristes du groupe État islamique (EI ou Daech) ont enlevé 295 ex-agents des services de sécurité irakiens et ont déplacé 1 500 familles de la ville de Hammam al-Alil, située près de Mossoul, a déclaré la porte-parole du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH) Ravina Shamdasani

« Des personnes déplacées et enlevées seraient utilisées comme bouclier humain ou tuées, selon leur engagement », a déclaré Mme Shamdasani.
L'Onu dispose également d'informations selon lesquelles au moins 30 cheikhs ont été enlevés, et 18 d'entre eux auraient été tués.

Par ailleurs, l'armée irakienne a annoncé l'élimination de plus de 2 000 extrémistes de Daech à Mossoul depuis le début de l'opération.

L'opération de libération de Mossoul a débuté le 17 octobre. Outre les forces armées gouvernementales irakiennes, elle engage des formations kurdes et la coalition internationale menée par les États-Unis. L'assaut de Mossoul a commencé le 31 octobre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала