De la moquerie à l’analyse: les médias US perplexes devant la victoire de Trump

© REUTERS / Jim YoungDe la moquerie à l’analyse: les médias US perplexes devant la victoire de Trump
De la moquerie à l’analyse: les médias US perplexes devant la victoire de Trump - Sputnik France
Après la victoire du républicain Donad Trump, qui les a pris de court, les médias anglo-saxons ont cherché à analyser les raisons de l’échec de son adversaire démocrate.

Lors de la campagne présidentielle américaine, la plupart des médias anglo-saxons prédisaient la victoire de la démocrate Hillary Clinton, tout en critiquant le républicain Donald Trump. Après les résultats incroyables enregistrés lors du scrutin, ces mêmes médias américains et britanniques ont cherché à analyser les raisons principales de la victoire de Trump dans un grand nombre d’États. 

French Ambassador to the US Gerard Araud (C) meets with US senators as they gather to sign a condolence book for the people of France, on Capitol Hill in Washington, DC, November 17, 2015. - Sputnik France
Victoire de Trump: l'ambassadeur de France aux États-Unis se fait incendier sur Twitter

Contre toute attente, durant la course présidentielle, M. Trump a été à l’avant-garde dans un certain nombre d’État cruciaux, notamment en Pennsylvanie, dans le Michigan et le New Hampshire. La victoire du candidat républicain dans ces États a été d'autant plus importante que traditionnellement ils choisissent les candidats démocrates. 

Ainsi, juste avant l’ouverture des bureaux de vote dans le pays, le grand journal américain The New York Times a calculé que les chances de Trump de gagner s’élevaient à 17 % au maximum. Puis, après avoir analysé les données du scrutin, ses chances ont monté en flèche pour atteindre le chiffre de 95 %. 

​Le journal The Wall Street Journal a également été surpris par la victoire de Trump dans trois États pivots (« swing states »), la Floride, l’Ohio et la Caroline du Nord. L’édition a essayé d’expliquer la victoire du républicain dans l’Ohio par sa popularité parmi les électeurs blancs.

Ce n'est pas un épisode. Ce n'est pas du marketing. C'est la réalité.

​En outre, les deux candidats ont ignoré la Virginie et n’y ont pas organisé de réunions durant les derniers jours de la campagne électorale. Clinton a retiré sa publicité de radios locales il y a quelque mois et l’a diffusée de nouveau seulement ces dernières semaines. D’après le quotidien, ce fait a influé sur la popularité de Mme Clinton dans cet État.

​La BBC explique pour sa part que les Blancs, notamment ceux de la classe ouvrière, qui se sont sentis abandonnés par l’élite politique, ont fait entendre leur voix. 

Victoire de Trump - Sputnik France
Élections US: le site du service d’immigration du Canada explose

Toujours selon la BBC, même si M. Trump a mené une campagne électorale non traditionnelle, son succès est indéniable. Ainsi, le candidat a voyagé dans le Wisconsin et le Michigan, malgré les prédictions d’experts réputés affirmant que ces États étaient hors de portée. Il a tenu des rassemblements massifs au lieu de pêcher les votes de quelques individus. Et bien que toutes ses décisions aient été tournées en dérision par les milieux « compétents », Donald Trump a démontré qu’il en savait plus que tous les experts.

Le candidat républicain Donald Trump a remporté mardi l'élection présidentielle américaine face à son adversaire démocrate Hillary Clinton.

Donald Trump a obtenu plus de 288 grands électeurs (alors que 270 étaient nécessaires pour gagner la présidentielle) dans 29 États américains, majorité absolue nécessaire pour devenir président des États-Unis.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала