«Si tu votes pour Trump, on divorce!»

La présidentielle américaine 2016 a déchiré nombre de familles dont les époux soutiennent des candidats différents. Hillary Clinton et Donald Trump sont si opposés que leurs partisans prennent leur campagne électorale parfois trop à cœur.

41 % des couples mariés américains ont eu des disputes parce qu'un des époux soutient le « mauvais » candidat lors de la présidentielle 2016, ressort-il d'un sondage du centre Pew Research publié par le journal newyorkais The Daily News.

«Trump Burger» - Sputnik Afrique
Vous avez aimé Trump président? Vous adorerez le «Trump Burger»!
Selon Stacy Kaiser, psychologue et auteur de l'ouvrage « Comment être un adulte », il est arrivé que des époux appartenant à deux camps politiques opposés se séparent à la veille des grands événements de la campagne électorale, ne pouvant plus dormir sous le même toit.

« Un couple a regardé les débats séparément, chez des amis. Et ils ont dormi dans des chambres séparées après les débats (…). L'un des plus graves problèmes auxquels ces couples sont confrontés est que les personnes commencent à traiter leurs conjoints d'idiots parce qu'ils ne sont pas d'accord avec leurs candidats politiques préférés », précise M. Kaiser cité par le Daily News.

Ces disputes politiques qui commencent « pendant que les enfants dorment » dégénèrent parfois en bagarres.

D'ailleurs, d'après le thérapeute familial Paul Hokemeyer, la plupart des disputes conjugales provoquées par des divergences politiques sont le résultat d'un manque d'arguments compétents. Les époux en viennent aux insultes, si ce n'est aux mains, quand ils n'ont plus rien à dire de constructif.

Hillary Clinton - Sputnik Afrique
Tourner le dos à Hillary Clinton, le jeu préféré des Américains?
Les divergences politiques peuvent rompre tant les liens amoureux que familiaux et amicaux.

Selon une récente étude de l'Université de Monmouth, 7 % des Américains ont perdu des amis pendant la campagne présidentielle. D'après un sondage de la chaîne de télévision ABC News, 40 % des Américains affirment que la course électorale a provoqué des « tensions » dans leurs relations avec des amis ou des parents.

Tressa Pankovits et sa sœur ont soutenu toutes les deux les démocrates et le président Barack Obama. Mais l'élection de 2016 les a brouillées et elles vivent désormais dans des États différents : « Elle déteste Hillary. Je porte un chapeau avec l'inscription "Je suis avec Elle" et j'ai des autocollants sur ma voiture (…). Nous avons eu une dispute par texto lors du deuxième débat (…). Nous ne nous sommes plus jamais adressé la parole depuis. Je n'irai pas à Denver pour le Jour de Thanksgiving. Nous sommes têtues toutes les deux », raconte Tressa citée par le Daily News.

Les réseaux sociaux ont aussi joué un rôle important dans la division de la société américaine, puisque leurs utilisateurs sont moins réservés sur Internet.
Quelque 109 millions d'utilisateurs de Facebook ont publié 5,3 milliards de messages et de commentaires liés à la présidentielle américaine 2016 au 1er octobre, a annoncé le journal.

U.S. Democratic presidential nominee Hillary Clinton addresses supporters at the Grand Valley State University Fieldhouse in Allendale, Michigan - Sputnik Afrique
Sur les réseaux sociaux, un mystérieux appel à voter Clinton déroute les Américains
Il est presque impossible de se connecter et de ne pas voir quelque chose qui vous dérange. Ainsi, de nombreux utilisateurs ont bloqué ou cessé de suivre les publications des amis et des parents pour ne plus voir les propos qui les offensaient.

Presque tous les psychologues conseillent de placer les relations personnelles avant les positions politiques pour rétablir la paix au sein de la famille.

« Vous devez vous dire : j'aime cette personne, je veux que nous soyons heureux ensemble et c'est plus important que d'essayer de la persuader qu'elle a tort et que j'ai raison », note M. Kaiser.

Cela a plutôt bien fonctionné pour Richmond Sussman, un démocrate de Fort Lee âgé de 86 ans, qui a rencontré sa compagne républicaine il y a un an.

« Le secret de notre relation est simple : nous ne parlons pas politique », avoue-t-il au Daily News.

Le triomphe de Donald Trump - Sputnik Afrique
Le triomphe de Donald Trump
D'ailleurs, l'épouse de M. Sussman a fait une concession en promettant de voter pour un autre candidat républicain que Donald Trump.

« Si elle votait pour Trump, nous pourrions avoir des problèmes », a toutefois ajouté M. Sussman.

Le républicain Donald Trump a remporté l'élection présidentielle aux États-Unis malgré de nombreuses prévisions donnant la victoire à sa rivale démocrate Hillary Clinton. Il reste à espérer que cette victoire surprise ne dressera pas la moitié du pays contre l'autre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала