Présidentielle US : la gueule de bois des médias

Présidentielles US : la gueule de bois des médias
Stupeur et consternation dans les médias mainstream après la victoire de Trump aux présidentielles américaines ! À force de vivre dans leur bulle et de plaider pour le supposé camp du bien, quand le réel frappe à leur porte, forcément, ça pique…

Comme l'écrivait un Twittos, qui me pardonnera de le piller :
« Élection de Trump : les 1iers camions de livraison de Prozac viennent d'arriver dans les rédactions de BFM iTele Libé Le Monde FranceInfo… »

​Eh oui, c'est la grosse gueule de bois ce matin dans les rédactions mainstream, après l'élection surprise de Donald Trump comme 45e président des États-Unis. Ils nous avaient tous tellement seriné que Clinton était le seul choix possible, que c'était la représentante du Progrès, de la Paix, des Minorités, de la Joie, des poneys qui ch… des arcs-en-ciel, du Bien, quoi… (le tout avec plein de majuscules !) et que Trump n'était qu'un sale xénophobe, populiste, balourd, misogyne, raciste, bête, limite nazi, vendu aux méchants Russes, à l'industrie des autobronzants cheap et des moumoutes dopées à l'électricité statique… bref que c'était le Mal !

C'en était à se demander s'ils étaient au courant que les Français n'avaient pas le droit de vote aux États-Unis… C'en était surtout à se demander aussi si nos confrères sont encore au courant que leur boulot est de décrire le monde tel qu'il est et non tel qu'ils le rêvent, comme le tweete très justement notre confrère Béatrice Bouchard :

​En même temps, ce n'est pas complètement une surprise ! Souvenez-vous le Brexit. Il fallait vraiment chercher pour trouver un commentaire de journaliste qui ne nous explique pas que ça allait être la fin du monde si les Anglais votaient pour la sortie de l'Europe ! Pareil d'ailleurs pour les instituts de sondage, qui donnaient tous gagnants le « Remain » outre-Manche et la victoire de Clinton outre-Atlantique. Dormez bien braves gens, le guet veille, vous ne foulez pas, c'est plié. J'ai tout de même le sentiment un peu diffus que tout cela ne ressemblait guère à de l'information, mais bien plus à de la propagande.

Les journaux respectables, The Times, The New York Times, Le Monde, Le Figaro, Libé, bref, les médias mainstream un peu partout dans le monde marchaient tous dans le même sens, le sens de l'histoire, le sens du Progrès, qui est le Bien, contre le populisme, qui est le Mal. Et à force de se lire et de s'écouter en boucle, nos bien chers confrères ont fini par y croire à fond, avec cet orgueil et cette naïveté des bien-pensants.

Alors, forcément, ce matin, la gueule de bois était sévère ! ça pique un peu, les gars, à Libé ? Quotidien qui titre « La Trumpapocalypse » en couv de son édition spéciale, avec des papiers pleins de mesure comme « l'affliction devenue réalité » ou « Very Bad Trump ». Bon, celui-ci au moins est marrant.
Pas comme Le Monde, dont un des papiers de ce matin explique sobrement que « L'élection de Donald Trump va être un séisme pour le monde ».
Même son de cloche de Denis Brognard, qui officie sur TF1 et qui tweete : « Dites-moi que ce n'est pas vrai. Je ne peux pas croire à l'élection de Trump. Quel chaos en perspective ds le monde ». ou RTL qui nous explique de son côté que « le monde commence à paniquer ».

​Non, non les gars, on boit un coup et on se détend. Ce n'est pas la fin du monde, c'est juste le choc du réel contre vos jolis châteaux de cartes ! Personnellement, si je suis assez réjoui du coup de pied du peuple américain dans le derrière du Système, je n'attends pas grand-chose de M. Trump et là n'est d'ailleurs pas la question. En passant, je suis à peu près sûr, contrairement à nombre de mes confrères qui confondent eur nombril avec le centre du monde, que la Terre ne va pas s'arrêter de tourner pour autant, elle en a vu d'autres.

​Mais finalement, ce qui me réjouit le plus ce matin, c'est de ne pas bosser dans un média mainstream. Je l'ai déjà évoqué, dans cet horrible organe de propagande qu'est Sputnik, on peut être de gauche, de droite, ou d'extrême-centre. 

Quelques-uns d'entre nous se désolent de la défaite d'Hillary Clinton, d'autre s'en réjouissent, soit comme moi que tout pied de nez au Système les fasse rigoler, soit que les positions internationales de Trump les inquiètent moins que celle de Clinton, soit qu'ils soient fans de son fond de teint… mais tous autant que nous sommes, dans nos articles, nous essayons de voir le réel tel qu'il est et d'en rendre compte le plus honnêtement possible. Parfois, on se plante, mais on garde cette ligne de conduite.

Ça nous évite au moins les gueules de bois dont souffrent beaucoup de nos confrères aujourd'hui.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала