Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une expérience pour ressusciter les morts interdite en Inde

© AFP 2021 LEON NEALUn acteur zombie chasse un homme pendant un jeu de zombie
Un acteur zombie chasse un homme pendant un jeu de zombie - Sputnik France
S'abonner
Les autorités indiennes ont interdit une expérience controversée visant à ranimer les victimes d'accidents mortels.

Le projet scandaleux dirigé par Himanshu Bansal, chirurgien orthopédiste soutenu par la société américaine BioQuark, qui vise à ranimer des patients en état de mort clinique a été officiellement interdite par le Conseil indien de la recherche médicale (ICMR), informe le site Science.
Le 11 novembre, l'ICMR a retiré l'expérience « ReAnima » du registre indien des essais cliniques.

Un cerveau humain - Sputnik France
Une panacée pour lutter contre le cancer du cerveau?

Le Conseil a découvert plusieurs lacunes réglementaires dans cette expérience. En effet, les organisateurs n'ont, par exemple, pas reçu l'autorisation du contrôleur général indien chargé des drogues, une exigence pour tous les essais cliniques effectués en Inde.

Étant donné que l'ICMR a radié le ReAnima, le contrôleur général indien des drogues G.N. Singh doit interdire immédiatement ce projet, selon Geeta Jotwani, directrice générale adjointe de l'ICMR à New Delhi.

En mai, Himanshu Bansal, chirurgien orthopédiste à l'hôpital d'Anupam dans l'État indien de l'Uttarakhand, a annoncé ses projets pour ranimer les cerveaux de vingt personnes en état de la mort clinique en utilisant un ensemble de techniques comprenant des injections de cellules souches menchémateuses et des peptides, ainsi que la stimulation transcrânienne par laser et la stimulation du nerf médian.

cerveau - Sputnik France
Transfert de cerveau: la clé de la vie éternelle?
Il a été démontré que ces techniques pouvaient améliorer les fonctions cognitives des patients souffrant d'une lésion cérébrale traumatique. Bioquark, une société de biotechnologie américaine basée à Philadelphie, en Pennsylvanie, avait accepté de fournir à l'essai des peptides qui, dit-on, aident à régénérer les cellules du cerveau.

Lors des entrevues avec des médias indiens, M. Bansal a raconté que son objectif était de faire en sorte que des patients dont les cerveaux ont été reconnus morts soient « minimalement conscients ». Dans cet « état », les patients montrent des scintillements de conscience, ils sont capables par exemple de suivre des yeux des objets.

Bien qu'il n'y ait que peu de preuves que les personnes en état de mort clinique puissent recouvrer une telle fonction, M. Bansal affirme que la littérature médicale décrit tout de même un grand nombre de cas où des personnes avaient réussi à regagner la pleine conscience à partir d'un état de conscience minimale.

cerveau - Sputnik France
Un cerveau in vitro créé en Grande-Bretagne

En commentant l'interdiction des autorités indiennes, M. Bansal a déclaré à Science que « l'ICMR n'a rien à voir avec cette expérience », et expliqué que la question incombe au contrôleur des drogues.

Ira Pastor, directeur général de Bioquark, a estimé que cet incident n'arrêterait pas le développement du projet, car l'équipe pourrait relancer son expérience en dehors de l'Inde.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала