Assad: la présence des militaires turcs en Syrie est une invasion

© AFP 2022 BULENT KILIC This file photo taken around 5 kilometres west from the Turkish Syrian border city of Karkamis in the southern region of Gaziantep shows Turkish Army tanks driving to the Syrian Turkish border town of Jarabulus.
This file photo taken around 5 kilometres west from the Turkish Syrian border city of Karkamis in the southern region of Gaziantep shows Turkish Army tanks driving to the Syrian Turkish border town of Jarabulus. - Sputnik Afrique
Aux yeux de Bachar el-Assad les terroristes combattant en Syrie et arrivés dans son pays depuis la Turquie forment une «armée d’Erdogan».

Le président syrien Bachar el-Assad estime que la présence des forces armées turques sur le territoire syrien est une invasion à laquelle son peuple a le droit de répondre.

« Nous avons le droit de défendre (le pays). Il s'agit d'une invasion. Nous avons le droit de défendre notre pays contre toute invasion », a affirmé le président syrien dans une interview à la chaîne de télévision portugaise RTP et dont le texte intégral a été publié sur le site de l'agence SANA.

Le dirigeant syrien a noté que chaque terroriste se trouvant actuellement en Syrie « y était venu depuis la Turquie avec le soutien d'Erdogan ».

« C'est pourquoi la lutte contre ces terroristes est la même chose que la lutte contre « une armée d'Erdogan », non pas l'armée turque, mais juste « l'armée d'Erdogan », a précisé Bachar el-Assad.

Il a constaté qu'en vertu du droit international aucun pays n'a le droit d'envahir le territoire d'un autre État, indépendamment du fait que ce pays soit ou ne soit pas membre de l'Otan.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan - Sputnik Afrique
Erdogan annonce le début d’une nouvelle phase de Bouclier de l’Euphrate
Le 24 août, l'armée turque a entamé une opération militaire contre Daech avec la participation de l'opposition syrienne. Au cours de cette opération baptisée « Bouclier de l'Euphrate », l'armée a pris le contrôle de la ville frontalière de Jarablous dans le nord de la Syrie et poursuit son offensive vers le sud-ouest. Selon le président turc Recep Tayyip Erdogan, l'opération vise à déloger les terroristes d'un territoire d'environ 5 000 kilomètres carrés et à y créer une zone de sécurité pour y installer les réfugiés.

Dans le nord de la Syrie, les unités turques et celles de l'Armée syrienne libre entrent souvent en confrontation avec les détachements de milices kurdes qui seraient en lien avec le Parti des travailleurs du Kurdistan interdit en Turquie.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала