Macron officialise sa candidature à la présidentielle

© AFP 2022 MATTHIEU ALEXANDREEmmanuel Macron
Emmanuel Macron - Sputnik Afrique
L'ancien ministre de l'Economie Emmanuel Macron a annoncé mercredi à Bobigny sa candidature à la présidentielle de 2017, affirmant vouloir la placer «sous le signe de l'espérance».

« Dans quelques mois, à l'occasion de l'élection présidentielle, une opportunité nous est offerte, celle de refuser enfin le statu quo pour choisir d'avancer, parce que ce combat que nous devons livrer, pour faire réussir notre pays, il commencera en mai 2017. Pour le mener, la responsabilité du président de la République est immense et j'en suis pleinement conscient (…) C'est pourquoi je suis candidat à la présidence de la République », a déclaré M. Macron depuis un centre de formation.

Face à une « alternance du repli », incarnée par la droite, M. Macron se dit vouloir incarner une « alternance de l'espoir », croit savoir un député « macroniste » du premier cercle, cité par l'AFP.

A gauche comme à droite, cette (probable) candidature est accueillie plutôt froidement.

Emmanuel Macron, ex-ministre français de l'Economie - Sputnik Afrique
Les véritables raisons de la démission d'Emmanuel Macron

Le favori de la primaire à droite, Alain Juppé, a invité à « ne pas être naïf » face à un (possible) candidat qui se présente en « chevalier blanc » alors qu'il « a totalement cautionné la politique économique menée depuis 2012 ». De fait, le maire de Bordeaux a toutes les raisons de "se méfier" d'Emmanuel Macron, clairement déterminé à mordre sur son électorat.

« L'enjeu (pour 2017), c'est le rassemblement, c'est la cohésion », la gauche ne pouvant pas être au « rendez-vous » de la présidentielle « si elle n'est pas rassemblée », a prévenu le président de la République François Hollande, qui doit dire d'ici un mois s'il brigue un nouveau mandat en dépit de ses mauvais sondages.

Emmanuel Macron - Sputnik Afrique
Macron en banlieue: "On a fait trop de promesses"
A la question "Seriez-vous prêt à voter pour telle personnalité si elle était candidate à l'élection présidentielle?", les sympathisants de gauche placent Jean-Luc Mélenchon (41%) en première place devant François Hollande (36%), Manuel Valls (34%), Arnaud Montebourg (32%), Emmanuel Macron (28%), Benoît Hamon (25%) et Cécile Duflot (21%), selon un sondage Ifop. Curieusement, 65% des Français ne souhaitent pas que Macron soit candidat à l'élection présidentielle, selon un sondage "L'Opinion en direct" de l'institut Elabe pour BFMTV.

​Autre surprise, l'ex-ministre de l'Économie serait plutôt soutenu par la droite. Ainsi, les sympathisants de gauche sont 28% à vouloir qu'il se présente à la prochaine présidentielle, alors que les sympathisants de la droite et du centre sont 49% à vouloir qu'il s'y présente. Preuve supplémentaire, dans un sondage publié par le Figaro, 60% des sondés se sont déclarés favoriables à la candidature d'Emmanuel Macron. Au total, 60.373 personnes ont participé au sondage.

​Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала