L'APEC reprend vie à la veille du sommet de Lima

© AP Photo / Czar DancelA resident carries his child past an Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC) sign in Manila's Rizal park, where the APEC summit will be held next week, in Manila November 15, 2015
A resident carries his child past an Asia-Pacific Economic Cooperation (APEC) sign in Manila's Rizal park, where the APEC summit will be held next week, in Manila November 15, 2015 - Sputnik Afrique
Le président russe Vladimir Poutine, le président américain Barack Obama, le président chinois Xi Jinping et le premier ministre japonais Shinzo Abe sont attendus en fin de semaine dans la capitale péruvienne pour le prochain sommet de la Coopération économique pour l'Asie-Pacifique (APEC).

contre le TTIP - Sputnik Afrique
Journal US: «Le TTIP est mort vendredi dernier»
Il y a peu, pratiquement personne ne se souvenait de l'existence de ce groupe mais après l'élection de Donald Trump et l'éventuelle disparition du Partenariat transpacifique (TPP) promu par Washington et Tokyo, son rôle a repris de l'importance. Il se pourrait même que le sommet de Lima donne le départ d'une association commerciale sans les USA.

L'APEC, créée en 1989, n'a jamais été populaire dans les médias occidentaux où les réunions au sommet étaient décrites comme une "perte de temps".

Tout a changé après la victoire de Donald Trump, qui a clairement laissé entendre qu'il avait l'intention de tirer un trait sur le TPP. Obama a dû renoncer à ratifier son grand projet au congrès. En d'autres termes, le traité est à l'article de la mort.

Le sommet des BRICS à Goa - Sputnik Afrique
Au sommet des BRICS à Goa, Poutine n’a pas choisi la couleur de son gilet
Le sommet de l'APEC pourrait tourner à la faveur de la Chine, qui a élaboré de grands plans pour l'Asie-Pacifique, l'Amérique latine et d'autres régions du monde, indique le journal thaïlandais Bangkok Post. D'après lui, le président Xi Jinping réussira à faire tourner le sommet à son avantage, notamment en Amérique latine. C'est pourquoi il se rendra avec une grande délégation au Pérou, mais aussi en Équateur et au Chili.

Les experts de l'Asie et du Pacifique affirment que le TPP pourrait céder la place à un accord sur une "zone libre-échange +" qui réunirait les dix Etats membres de l'ASEAN (Association des nations de l'Asie du Sud-Est" et six pays qui ont déjà signé avec cette association des accords de libre-échange — l'Australie, la Chine, l'Inde, la Nouvelle-Zélande, la Corée du Sud et le Japon. Les USA, tout comme la Russie, ne participent pas à cette association qui n'en est qu'à l'état de projet.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала