Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Gourou des fausses informations: «C'est à cause de moi que Trump a été élu»

© Flickr / Ted EytanDonald Trump élu président des USA
Donald Trump élu président des USA - Sputnik France
S'abonner
La victoire de Donald Trump à la présidentielle aux États-Unis a déclenché une vive polémique sur l'influence des informations fantaisistes circulant en ligne et ce, d’autant plus qu’un créateur de sites de fausses informations se déclare responsable de l'élection du candidat républicain.

L'élection de Donald Trump s'explique en grande partie par la paresse des internautes qui ne vérifient pas les actualités qu'ils relayent, a estimé dans une interview au Washington Post le créateur du plus gros site de fausses informations Paul Horner.

réseaux sociaux - Sputnik France
Trump promet de faire preuve de retenue sur les réseaux sociaux

« Mes sites étaient tout le temps consultés par des fans de Trump (…). Ils ne vérifient rien, ils partagent tout et croient en n'importe quoi », a raconté l'interlocuteur du journal qui pense même avoir influencé l'opinion de millions d'Américains.

Depuis sept ans, cet homme de 38 ans inonde Facebook de faux articles, publiés sur de « faux sites plus vrais que nature ». Ces canulars sont toutefois pris au premier degré par nombre d'internautes, jusqu'à l'équipe de campagne de Donald Trump.

Francois Hollande - Sputnik France
Suite à l’élection de Trump, plus question de «haut-le-cœur» à l’Élysée...

Le Washington Post a interrogé Paul Horner sur ses motivations et sa responsabilité dans l'élection de Donald Trump à la présidentielle américaine.

"Jamais je n'aurais cru possible qu'il soit élu. Je pensais juste semer le désordre dans la campagne (…) Je déteste Trump", a-t-il déclaré.

Souhaitant d'abord rédiger des articles ironiques, Paul Horner n'aurait pas prédit autant de succès à son business de fausses informations.

« Mes sites ont été repris par des partisans de Trump (…) Pourtant, il ne s'agissait que des rumeurs qui couraient. C'était absurde, mais les informations les plus satiriques et les plus cyniques sont consommées telles quelles, sans recul (…) Donald Trump a sûrement gagné des points grâce à de faux articles, eux-mêmes pris pour argent comptant », est persuadé M. Horner.

Et d'assurer avoir touché jusqu'à 10 000 dollars par mois (9 418 euros) grâce à Adsense, la régie publicitaire de Google, ces histoires racoleuses et montées de toutes pièces étant prises au sérieux par les sympathisants de Donald Trump.

Selon le créateur de faux sites, les conservateurs constituent une cible de choix et chaque clic sur l'un de ses articles lui rapporte de l'argent. Aussi s'est-il mis à écrire des contenus visant particulièrement cet électorat, inventant notamment de nombreux canulars antimusulmans.

Qu’y-a-t-il de pire que l’élection de Trump? La réponse ici - Sputnik France
Qu’y-a-t-il de pire que l’élection de Trump? La réponse ici

« Sans rire, (…) les gens qui cliquent le plus sur les publicités (…) sont les républicains les plus à droite, soit les électeurs potentiels de Donald Trump », a indiqué le gourou des fausses informations.

Quoi qu'il en soit, cet « imprésario de l'empire des fake news » circulant abondamment sur les réseaux sociaux s'est excusé d'avoir écrit de tels canulars et s'est dit même responsable de l'élection du nouveau président américain.

Il a cité parmi les nouvelles les plus partagées : « le pape supporte Donald Trump » et « Hillary Clinton a vendu des armes à l'État islamique ». Ces publications ont été abondamment partagées par les partisans de Donald Trump sans vérifier si elles étaient authentiques.

Ainsi, ce Paul Horner qui revendique avoir gagné plusieurs milliers de dollars par mois avec ces tromperies, et qui dit détester Trump, n'en revient toujours pas : c'est lui qui a « installé Trump à la Maison Blanche ».

Un clip sur Trump et Poutine visionné plus de 1,5 million de fois - Sputnik France
Un clip sur Trump et Poutine visionné plus de 1,5 million de fois

« Au départ je croyais me moquer, mais finalement tout cela l'a aidé. Il y a décidément des blagues qui ne sont pas drôles du tout », a-t-il constaté en guise de conclusion.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала