À Séoul, des milliers de manifestants réclament la démission de la présidente Park

© REUTERS / Kim Hong-JiManifestations contre la présidente sud-coréenne Park Geun-hye
Manifestations contre la présidente sud-coréenne Park Geun-hye - Sputnik Afrique
La capitale sud-coréenne est secouée par des protestations hebdomadaires monstres contre la présidente Park Geun-hye qui se bat pour sa survie politique, mais dont la cote de popularité est au plus bas.

Des centaines de milliers de Sud-Coréens se sont rassemblés samedi dans le centre de Séoul pour appeler la présidente Park Geun-hye à démissionner, en manifestant leur colère pour le scandale d'interférence dans les affaires de l'État par Choi Soon-sil, confidente de longue date de Mme Park, annonce l'agence Yonhap.

​La cote de popularité de Park Geun-hye a dégringolé à 5 %, alors que 90 % de la population de la République de Corée désapprouvent sa politique. Les Sud-Coréens exigent que la présidente démissionne immédiatement, alors que les autorités affirment que le moment est mal choisi, compte tenu de la tension politique et militaire dans les relations avec Pyongyang.

​Dans une tentative d'apaiser la colère populaire, la présidente a présenté plusieurs fois des excuses, limogé de hauts responsables et a même accepté de renoncer à certaines de ses prérogatives, mais en vain.

​La plupart des experts estiment que Park Geun-hye, dont le quinquennat s'achève dans un peu plus d'un an, devrait réussir à s'extirper du scandale pour rester en poste jusqu'au terme de son mandat, mais avec une autorité et une capacité à gouverner fortement diminuées.

South Korean high school students are blocked by police officers as they march toward the presidential house after a rally calling for South Korean President Park Geun-hye to step down in downtown Seoul, South Korea, Saturday, Nov. 5, 2016. - Sputnik Afrique
À Séoul, 100.000 manifestants réclament la démission de la présidente
Choi Soon-sil, qui n'a jamais occupé de poste officiel, est soupçonnée d'avoir interféré dans des affaires de l'État en profitant de son étroite amitié avec la présidente, d'avoir détourné des fonds de deux organisations à but non lucratif qui auraient forcé des entreprises locales à faire don de plusieurs dizaines de millions de wons, sommes exorbitantes qu'elle aurait ensuite utilisées à des fins personnelles, et d'influer sur des nominations d'officiels.

Choi Soon-Sil a été arrêtée début novembre pour fraude et abus de pouvoir.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала