Oups! Un conseiller de Trump dévoile par hasard son plan anti-migrant

© AP Photo / Carolyn KasterDonald Trump et Kris Kobach
Donald Trump et Kris Kobach - Sputnik Afrique
Lors d’un shooting avec le futur président des États-Unis Donald Trump, le secrétaire d'État du Kansas, Kris Kobach, a accidentellement révélé aux journalistes la première page de son plan de réforme visant à réduire le nombre d’immigrants aux États-Unis.

Au fil de la campagne, le candidat républicain Donald Trump, élu 45e président des États-Unis, a tenu des propos fluctuants sur le sujet de l'immigration, promettant de réduire le nombre d'immigrants sur le territoire américain.

Ce n'est un secret pour personne que le secrétaire d'État du Kansas Kris Kobach brigue le poste d'attorney général (ministre américain de la Justice) dans la nouvelle administration de Donald Trump.

Donc, les deux hommes politiques ont eu une réunion au club de golf du milliardaire, le « Bedminster ». Avant de passer à une conversation privée, les politiciens ont fait une photo en commun. Le seul hic, c'est que M. Kobach a dévoilé, soit intentionnellement, soit par hasard, son plan sur l'immigration que les journalistes curieux ont pu lire…

« Plan stratégique de Kobach pour le département de la Sécurité intérieure des États-Unis pour les 365 premiers jours », tel est le nom du document que M. Kobach a exposé lors de la session photo, annonce la chaîne PBS.

Donald Trump - Sputnik Afrique
Trump confirme son intention de construire un mur à la frontière USA-Mexique
Le premier paragraphe du document portait le nom « Barrière d'entrée pour les terroristes potentiels » et se composait de trois points. Dans le premier point, M. Kobach propose de rétablir le système américain d'enregistrement du National Security Entry-Exit Registration System (NSEERS), une base de données mise en place en 2002 après les attentats du 11 septembre et supprimée en 2011.

En tant que conseiller sur les questions d'immigration et de sécurité aux frontières de John Ashcroft, l'attorney général de l'administration de George W. Bush, Kris Kobach a introduit ce système aux États-Unis en 2001. Le NSEERS est un registre sur lequel les ressortissants de 25 pays (tous musulmans, à l'exception de la Corée du Nord) ont été fichés dans la base de renseignement comme étant susceptibles de poser un risque pour la sécurité.

Donald Trump lors de la course présidentielle - Sputnik Afrique
La post-vérité de la présidentielle US: la popularité de Trump en hausse
Dans le deuxième point, M. Kobach recommande de poser des questions « plus difficiles » aux migrants ressortissant des pays considérés comme des menaces, et notamment de clarifier leur attitude envers la charia, le djihad, l'égalité des sexes et la Constitution des États-Unis. Enfin, le secrétaire d'État propose de bloquer complètement l'accès aux migrants syriens.

Le deuxième paragraphe est consacré au niveau élevé de criminalité parmi les migrants. C'est pourquoi M. Kobach propose d'expulser les migrants-criminels du pays. Et bien sûr, le document porte sur le fameux mur à la frontière américano-mexicaine, présenté dans le troisième paragraphe. La quatrième partie du document était masquée par la main du politicien, et dans la cinquième, il proposait de priver les immigrants aux États-Unis du droit de vote.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала