Le Parlement européen adopte une résolution sur la lutte contre les médias russes

© SputnikSputnik
Sputnik - Sputnik France
Selon les informations préliminaires, la majorité du Parlement européen a approuvé la résolution visant à contrecarrer les médias russes.

Rossiya Segodnya - Sputnik France
La cour de Paris lève le gel des comptes de Rossiya Segodnya
Aujourd’hui 23 novembre, le Parlement européen a adopté une résolution prévoyant des mesures destinées à limiter l’activité des médias russes en Europe. Il est connu également que certains passages du documents ont été, quand même, refusés.

691 députés ont pris part au vote. 304 personnes ont voté pour, 179 contre et 208 députés se sont abstenus.

L'agence Sputnik a réagi en exhortant l'Onu, l'OSCE et la communauté médiatique internationale à prendre des mesures contre la mise en œuvre de cette résolution.

La résolution du Parlement européen visant à contrer les médias russes est une violation manifeste de la liberté des médias et des droits de l'homme, a déclaré mercredi le service de presse de Sputnik. Le document est entre autres destiné à limiter l’activité de l'agence de presse Sputnik et du radiodiffuseur RT en Europe.

Margarita Simonyan, the editor-in-chief of RT and Rossiya Segodnya - Sputnik France
La rédactrice en chef de Sputnik appelle l'UE à respecter la liberté des médias russes
Tatjana Ždanoka, députée au Parlement européen, a fortement critiqué la décision en qualifiant ce document de manifestation de « la politique de deux poids deux mesures ».

« Nous ne pouvons pas accepter la politique de deux poids deux mesures de l'UE dans les relations avec la Russie. Ce rapport parle de soi-disant propagande russe, mais où est la condamnation de la russophobie et de la propagande anti-russe? », a déploré Mme Ždanoka.

Dans une résolution intitulée « Les communications stratégiques de l'UE en tant qu'instrument pour contrecarrer la propagande des parties tiers », la Russie est accusée d'utiliser les relations bilatérales pour semer la discorde dans la communauté européenne.

En particulier, le document affirme que Moscou fournirait un soutien financier aux partis politiques et aux organisations d'opposition dans les États membres de l'UE.

La résolution nomme également les principaux médias qui menacent, selon le Parlement européen, l'UE et ses partenaires de l'Europe de l'Est. Il s'agit de l'agence de presse Sputnik, de la chaîne de télévision RT, de la fondation « Le monde russe » et de l'agence fédérale russe « Rossotroudnitchestvo ».

En outre, ce document du Parlement européen contient un certain nombre d'accusations flagrantes sans fondement, notamment la comparaison de l'activité des médias tels que Sputnik avec des actions du groupe terroriste État islamique.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».


Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала