«Pas d’opposition avec qui négocier à Alep, que des terroristes à battre»

© Sputnik . Michael Alaeddin / Aller dans la banque de photosAlep
Alep - Sputnik Afrique
L’ambassadeur de Syrie en Russie partage sa vision de la situation actuelle en Syrie dans le contexte de la lutte antiterroristes et des plus importants événements internationaux. Des priorités actuelles des autorités syriennes au dialogue intersyrien, en passant par les conditions du succès de la lutte contre le terrorisme.

Alep - Sputnik Afrique
Alep: 10 nouveaux civils sauvés, des milliers d’autres toujours en otage
Alep est actuellement occupé par les terroristes, il n’y pas d’opposition avec laquelle on pourrait négocier dans cette partie de la ville, a déclaré l’ambassadeur de Syrie en Russie Riad Haddad, lors d’une conférence de presse à l’agence Rossiya Segodnya.

Auparavant, le diplomate avait indiqué que le gouvernement syrien était prêt à négocier avec l’opposition, mais qu’il poursuivrait son combat contre les terroristes. Il s’est également déclaré persuadé que Damas l’emporterait à Alep dans sa lutte contre les islamistes.

Évoquant le nouveau président élu des États-Unis, l’ambassadeur a souligné que le gouvernement syrien espérait que Donald Trump réviserait les positions américaines sur la Syrie.

L'armée syrienne - Sputnik Afrique
L’armée syrienne intensifie l’opération dans Alep-Est
Selon M. Haddad, les promesses électorales du milliardaire ne permettent pas de faire des conclusions sur les plans de la future administration américaine concernant la République arabe syrienne.

Auparavant, le président américain élu a à plusieurs reprises déclaré qu’après l’inauguration il envisageait de se concentrer, en Syrie, sur la lutte contre Daech et non pas sur les tentatives de démettre le chef d’État syrien de ses fonctions.

Plusieurs hommes politiques et médias, y compris le Wall Street Journal, estiment qu’après son arrivée au pourvoir Donald Trump ne suivra pas la politique de l’Administration de Barack Obama, qui consiste à soutenir ladite opposition syrienne « modérée ».

Revenant sur la question de la lutte contre le terrorisme en Syrie, Riad Haddad a affirmé que la Syrie « l’emporterait sur le terrorisme si les frontières avec la Turquie étaient fermées ».

Il a également ajouté que les autorités syriennes étaient prêtes à participer aux conférences visant à renouer le dialogue entre divers groupe syriens, et ce, peu importe l’endroit où ces conférences auront lieu.

Selon lui, ces conférences doivent se tenir sans aucune intervention externe.  

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала