Le Su-24 russe abattu par la Turquie, une démarche «précisément planifiée»

© Sputnik . Jurij Sorokin / Aller dans la banque de photosSu-24 russe abattu par la Turquie
Su-24 russe abattu par la Turquie - Sputnik Afrique
Exactement un an s'est écoulé depuis la matinée tragique où les forces aériennes turques ont abattu en Syrie un bombardier russe Su-24, ce qui a conduit à une crise longue et profonde dans les relations russo-turques. Fin juin, après que le président turc s'est excusé, les contacts entre Moscou et Ankara se sont réchauffés.

Dans un entretien à Sputnik, le président du Comité eurasien du Conseil mondial d'affaires turc Ali Galip Savasir a exprimé ses condoléances au peuple russe en rappelant les événements du 24 novembre 2015.

« Quand cette tragédie s'est produite, j'ai immédiatement dit que la Turquie était coupable, que la Russie et nous étions des pays voisins amicaux et que la Turquie devait présenter des excuses de toute urgence », a déclaré M. Savasir.

« Aujourd'hui, un an après cet incident, je tiens à exprimer ma profonde tristesse et mes condoléances au peuple russe, à la famille et aux amis du défunt pilote », a indiqué l'homme politique turc.

« En tant qu'ancien membre des services de sécurité, je peux dire avec certitude que cet incident tragique n'a pas été le fruit du hasard, il a été provoqué artificiellement par des forces insatisfaites de la coopération entre la Turquie et la Russie. C'est une démarche précisément planifiée et élaborée, dont le but était de détruire les relations russo-turques. Un grand scénario a été écrit qui a heureusement échoué », a fait valoir M. Savasir.

Su-24 - Sputnik Afrique
Su-24 russe abattu: Mevlut Cavusoglu prêt à présenter des excuses à la veuve du pilote
La crise dans les relations entre la Russie et la Turquie a éclaté en novembre dernier, le jour où un chasseur turc a abattu en Syrie un bombardier russe Sukhoï Su-24. Le président russe a qualifié cet incident de "coup porté dans le dos de la Russie" par des complices des terroristes.

Fin juin, Recep Tayyip Erdogan a fait le premier pas afin de surmonter la crise qui avait duré environ sept mois. Le dirigeant turc a envoyé un message à Vladimir Poutine, présentant des excuses pour l'avion russe abattu et exprimant ses condoléances après la mort de son pilote. Début juillet, Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan se sont entretenus par téléphone après quoi le président russe a informé le gouvernement de sa décision d'entamer une normalisation des relations économiques et commerciales avec Ankara.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала