L’Otan s’applique à faire croire à la réalité d’une menace émanant de l’Est

© AP Photo / Geert Vanden WijngaertAlexandre Grouchko
Alexandre Grouchko - Sputnik Afrique
Cherchant à argumenter sa position face à la «menace» émanant de l’Est qui n’est en réalité qu’un mythe, l’Otan attribue des motifs politiques à la pratique militaire russe, relève le délégué permanent de la Russie auprès de l’Alliance.

La recherche par l'Alliance atlantique de motifs politiques dans les activités des forces militaires russes s'explique sans doute par sa volonté d'accréditer la thèse d'une menace émanant de l'Est, a estimé Alexandre Grouchko, ambassadeur de Russie auprès de l'Otan.

Minute de silence au sommet d'ASEM à Ulaanbaatar, Mongolie - Sputnik Afrique
"L'Otan doit plutôt lutter contre le terrorisme que lutter contre la Russie"

« Nul n'ignore qu'à titre tout à fait bénévole nous envoyons des notifications appropriées selon les canaux de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), et les attachés militaires (des pays étrangers, ndlr) à Moscou sont régulièrement convoqués et informés des objectifs des exercices, ainsi que des effectifs et des moyens impliqués, de leurs durées et du lieu du déploiement. Aussi, ce problème est-il artificiellement politisé, comme le sont d'ailleurs beaucoup d'autres éléments de la pratique militaire russe. Cela ne se fait que pour attester la réalité d'une menace émanant de l'Est », a déclaré le diplomate.

Jens Stoltenberg, secrétaire général de l'Otan - Sputnik Afrique
L'Otan ne voit pas de menace russe, mais triple ses effectifs

Et d'ajouter qu'une telle menace était parfaitement imaginaire.

« Chaque pays a ses propres pratiques d'entraînement de ses troupes et de vérification de la préparation au combat de ses forces armées, et l'Otan ne cesse de répéter qu'elles ne sont pas interdites, mais directement prévues par le Document de Vienne », a rappelé M. Grouchko.

Kremlin - Sputnik Afrique
La Russie donnera une réponse symétrique au renforcement de l'Otan dans l'Est

La Russie a unilatéralement décidé d'informer plus en détail l'Otan sur ses inspections surprises de ses forces armées. Ainsi, Moscou fait un geste de bonne volonté, en livrant plus d'informations que ne le prévoit le Document de Vienne sur les mesures de confiance et de sécurité en Europe, que la Russie a ratifié en 2011.

Pour réduire la tension dans les relations avec l'Otan et montrer à l'Alliance que ses craintes vis-à-vis de Moscou ne sont aucunement justifiées, les attachés militaires sont invités à des points de presse spéciaux pour être informés des effectifs et du matériel, des plans et de l'objectif, ainsi que du lieu de déroulement de chaque exercice.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала