Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Président des Philippines sur Obama: «Je n’aime pas qu’on me donne des ordres»

S'abonner
Le président des Philippines Rodrigo Duterte s’est prononcé sur ses relations orageuses avec le président Barack Obama et sur les perspectives des relations bilatérales suite à la victoire de Donald Trump.

Le président philippin Rodrigo Duterte - Sputnik France
Duterte: «J’obtiendrai tout ce qu’il faut en Russie»
Dans une interview accordée à la chaîne russe RT, le président des Philippines Rodrigo Duterte explique pourquoi il ne mâche pas ses mots dès qu'il s'agit du président américain sortant Barack Obama.

« Si un Américain était assis à côté de moi, je lui dirais : Vous voulez que je vous remercie pour l'occupation de mon pays?! Vous avez usé de ses dons pendant 50 ans. Vous nous avez accordé l'indépendance. Je regrette que nos anciens présidents aient vénéré Washington et aient fait tout ce qu'il leur disait. Moi, je ne suis pas comme eux. Je me souviens bien de l'histoire et je ressens toujours cette douleur », a-t-il fustigé.

Le président philippin n'a pas hésité à rappeler les différends qui perdurent toujours dans les relations entre les deux pays :

« À chaque fois ˗ aujourd'hui, comme auparavant ˗ que les États-Unis nous critiquent ou nous font des objections, ils le font toujours sous forme de condition : "Si vous ne le faites pas ou si vous agissez ainsi et que cela ne nous plaît pas, nous vous coupons l'oxygène". On connaît déjà la chanson ! Quelques-uns de mes prédécesseurs y ont déjà fait face. Et dire que les États-Unis ne font pas partie de la Cour pénale internationale ! Et c'est cet homme-là (Barack Obama, ndlr) qui me menace de poursuites judiciaires ! Sans doute, il a perdu la raison ! »

Le président philippin Rodrigo Duterte - Sputnik France
Attentat aux Philippines: le président Duterte déclare "l'état de non-droit"
Washington et Manille ont eu dernièrement de durs échanges à propos de la campagne contre la drogue lancée par M. Duterte. Auparavant, le président Duterte avait plusieurs fois traité son homologue américain Barack Obama de « fils de pute ». Tout récemment, le chef de l'État philippin a annoncé qu'il était temps pour Manille de « dire adieu » à Washington.

Toujours est-il que le président des Philippines a félicité Donald Trump pour sa victoire à la présidentielle américaine. M. Duterte se dit convaincu que les relations entre les États-Unis et les Philippines s'amélioreront sous la présidence de M. Trump. De plus, le président philippin espère rencontrer Vladimir Poutine lors du sommet de l'APEC au Pérou et souhaite que la Russie et les Philippines deviennent « les meilleurs amis ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала