«L’Occident fait preuve d'un aveuglement étonnant à Alep»

© Sputnik . Mikhail Voskresensky / Aller dans la banque de photosLa ville d'Alep en Syrie
La ville d'Alep en Syrie - Sputnik Afrique
Le ministère russe de la Défense juge que la libération de 80.000 personnes ne faisait pas partie des plans des pays occidentaux qui vont jusqu’à exhorter à introduire de nouvelles sanctions contre la Russie.

Alep - Sputnik Afrique
Alep-Est: l’Occident menace la Russie de nouvelles sanctions
Au cours des dernières 24 heures, l’armée gouvernementale syrienne a réussi à inverser la tendance à Alep, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

Selon lui, en évaluant la situation sur les lieux, l’Occident « fait preuve d’un aveuglement étonnant ».

Cette déclaration fait suite aux propos des portes-paroles du département d’État américain et des ministères français et britannique des Affaires étrangères sur « d’innombrables pertes » parmi les civils lors des opérations des forces armées gouvernementales syriennes à Alep, ainsi qu’aux appels de certains députés du Bundestag à imposer de nouvelles sanctions contre la Russie.

« Un aveuglement étonnant frappe nos collègues occidentaux sitôt qu’il s’agit de la situation réelle à Alep. Au cours des dernières 24 heures, grâces aux actions bien préparées et bien précises des militaires syriens, la tendance à Alep a été inversée. Pratiquement la moitié des quartiers occupés ces dernières années par les combattants (de Daech, ndlr) a été libérée », a souligné M. Konachenkov.

Un autre bastion des terroristes à Alep-Est repasse sous le contrôle de Damas - Sputnik Afrique
Une partie d'Alep-Est peuplée de 90 000 habitants complètement libérée des djihadistes
Selon le porte-parole du ministère, « l’essentiel est que plus de 80 000 Syriens ont été libérés, et des dizaines de milliers d’enfants. Pour la première fois depuis longtemps, plusieurs d’entre eux ont reçu dans les centres humanitaires russes de l’eau, de la nourriture et des soins médicaux.

Évidemment, selon M. Konachenkov, la libération de ces 80 000 personnes ne faisait pas partie des plans des pays occidentaux qui sont allés jusqu’à exhorter à introduire de nouvelles sanctions contre la Russie. Plusieurs pays occidentaux ont l’habitude de mettre la responsabilité des erreurs commises par l’armée syrienne sur le dos de Moscou, un allié stratégique de Damas.

Mardi à midi, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé qu’un territoire considérable à Alep-Est avait été complètement libéré des djihadistes.

Selon le centre, au cours dernières 24 heures, 507 terroristes ont déposé les armes et quitté Alep. 484 combattants originaires d'Alep ont été aussitôt amnistiés. Les forces gouvernementales syriennes poursuivent leurs opérations dans Alep-Est. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала