Merkel dit «nein» à l’accord préalable concernant les travailleurs britanniques en Europe

© REUTERS / Stefanie LoosMerkel dit «nein» à l’accord préalable concernant les travailleurs britanniques en Europe
Merkel dit «nein» à l’accord préalable concernant les travailleurs britanniques en Europe - Sputnik Afrique
La chancelière allemande Angela Merkel et le président du Conseil européen Donald Tusk ont refusé de discuter prématurément les droits des expatriés britanniques dans l’UE après le Brexit.

Angela Merkel et Donald Tusk ont réuni leur autorité pour bloquer la tentative de la première ministre britannique Theresa May qui comptait accélérer la mise en œuvre de l’accord concernant les droits et les libertés des immigrés britanniques dans l’UE et vice-versa. Il s’agit de 1,2 million de citoyens britanniques résidant sur le continent et de 3,3 millions d’Européens qui vivent et travaillent au Royaume-Uni.

Angela Merkel - Sputnik Afrique
Merkel dévoile sa position sur l'adhésion de la Turquie à l’UE

Theresa May a proposé que tous les travailleurs européens et britanniques gardent leur statu quo. C’est-à-dire qu’ils conservent le droit de libre circulation et d’emploi dans l’Union européenne. 20 pays membres de l’UE sur 27 sont parvenus à des accords de ce genre lors de consultations préalables. Cependant, Angela Merkel a reporté l’initiative jusqu’au début des négociations sur l’article 50 selon lequel « tout État membre peut décider conformément à ses règles constitutionnelles de se retirer de l'Union ».

Sa position a été appuyée par le président du Conseil européen Donald Tusk, qui a déclaré que les déclarations de Theresa May et le résultat du référendum du 23 juin avaient créé « une ambiance d’inquiétude et d’incertitude » parmi les migrants européens. D’après lui, seul le déclenchement de l’article 50, qui démarre formellement la sortie du pays de l’UE, serait capable de dissiper ces inquiétudes.

Politicians and officials' documents caught on camera | BBC News - Sputnik Afrique
Un grand plan pour le Brexit dévoilé par erreur

Une déclaration qui a été critiquée par Iain Duncan Smith, ancien secrétaire d'État au Travail et aux Retraites du gouvernement de David Cameron.

« Donald Tusk est intéressé seulement par sa propre autorité, il se fiche des besoins des gens ordinaires. Il les utilise comme un bouclier contre le Royaume-Uni. (…) Il se fiche des gens et de la démocratie », a-t-il déclaré, cité par le Telegraph.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала