Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Dans 100 ans, les déchets spatiaux risquent d’emmurer l'humanité

S'abonner
D'ici un siècle ou deux, les lancements spatiaux depuis la Terre pourraient complètement cesser en raison de la pollution spatiale qui atteindra un niveau critique. La nécessité de trouver au plus vite une solution à ce problème a été évoquée pendant la conférence scientifique «La cosmonautique du XXIe siècle».

Космический мусор 1 - Sputnik France
La Russie va profiter des débris… spatiaux!
Pendant cette conférence, à laquelle ont participé plus de 600 spécialistes, les experts ont supposé que la multitude d'objets incontrôlés dans l'espace remettrait en question l'existence du domaine spatial en tant que tel d'ici 100à 200 ans à moins que l'humanité ne trouve un moyen d'y remédier. Plusieurs méthodes ont déjà été proposées pour éliminer ou « attraper » les déchets spatiaux, mais aucune n'est suffisamment réalisable au niveau technologique actuel pour être appliquée en pratique.

Les participants à la conférence ont également abordé les questions qui resteraient d'actualité dans un avenir lointain, dans l'éventualité où le problème de la pollution spatiale serait réglé. En particulier, les chercheurs ont évoqué les perspectives de création d'une base lunaire, ainsi que le développement de l'énergie nucléaire spatiale.

Un cratère sur la surface de Mars - Sputnik France
Les débris spatiaux utilisés pour coloniser Mars?

Cet été, 17 729 objets artificiels se trouvaient déjà dans l'orbite terrestre, dont 4 242 satellites actifs ou hors service, ainsi que 13 487 lanceurs, étages de fusée et d'autres objets qu'on pourrait classer dans la catégorie des déchets spatiaux. En tête du classement du nombre d'objets en orbite on retrouve la Russie (6 318 objets), suivie par les USA (5 663) et la Chine (3 779).

Les spécialistes doivent déjà constamment tenir compte de la position des déchets spatiaux en orbite. En particulier, c'est pour éviter de tels objets qu'il est nécessaire de modifier l'orbite de la Station spatiale internationale (ISS) plusieurs fois par an.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала