Entretien avec la présidente de Taïwan: première gaffe diplomatique de Trump?

En s’entretenant avec la numéro un de Taïwan, le prochain président américain a suscité une vague de critiques. Washington s’est cependant empressé de confirmer son attachement à la politique de «la Chine unique».

Le président élu américain Donald Trump risque une crise majeure avec la Chine après avoir parlé au téléphone vendredi dernier avec la présidente de Taïwan.

Quand des millionnaires réclament plus d'impôts - Sputnik France
Washington cherche-t-il à faire de l'Empire du milieu une deuxième Syrie?
Les administrations américaines successives, républicaines ou démocrates, soutiennent depuis les années 1970 la politique de la « Chine unique », en vertu de laquelle Washington a reconnu Pékin en 1978 et rompu ses relations diplomatiques avec Taïwan en 1979.

Cette conversation, une première à ce niveau depuis des décennies, risque d'avoir des conséquences néfastes sur les relations américano-chinoises.

Lors de l'entretien, Donald Trump et Tsai Ing-wen « ont pris note des liens étroits en matière économique, politique et de sécurité entre Taïwan et les États-Unis », selon un compte-rendu de l'équipe du prochain locataire de la Maison Blanche cité par l'AFP.

Sanctions - Sputnik France
Washington vend des armes à Taïwan, Pékin proteste et menace de sanctions
La présidente taïwanaise, élue en mai, et le président américain, élu le 8 novembre et qui prêtera serment le 20 janvier prochain, se sont mutuellement « félicités », a ajouté le communiqué.

Face aux critiques soulevées par sa discussion avec la dirigeante taïwanaise, M. Trump a tweeté : « La présidente de Taïwan M'A TELEPHONÉ aujourd'hui pour me féliciter de ma victoire à la présidence. Merci ! ».

​Avant d'ajouter dans un autre tweet : « Intéressant, le fait que les USA vendent des milliards de dollars d'équipement militaire à Taïwan mais (que) je ne devrais pas accepter un appel de félicitations ».

​La Maison Blanche, occupée jusqu'au 20 janvier par le président démocrate Barack Obama, a réaffirmé vendredi soir son soutien à la politique de « la Chine unique ». « Il n'y a aucun changement dans notre politique de longue date », a indiqué à l'AFP une responsable américaine.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала