Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Deux explosions frappent Istanbul, au moins 15 morts et 70 blessés

S'abonner
Le centre de la ville turque d'Istanbul a été frappé ce samedi soir par deux explosions.

Le centre de la ville turque d'Istanbul a été frappé samedi soir par une puissante explosion. Le ministre de l'Intérieur du pays Süleyman Soylu n'écarte pas l'éventualité selon laquelle il y aurait eu deux déflagrations.

Une explosion a frappé le quartier de Beşiktaş au centre d’Istanbul. Un incendie s’est déclaré sur place que les pompiers tentent d’étendre, rapporte la chaîne de télévision NTV.

Il s’agit d’une explosion d’un véhicule piégé qui a visé un bus des forces spéciales de la police turque. Suite à l'attaque, au moins 15 personnes sont mortes, selon Al Jazeera Turk. 70 autres ont été blessés, en majorité policiers, indique NTV.

Parmi les victimes de l'attaque figurent des civils, signale Reuters, se référant à un représentant des forces de l'ordre présent sur place lors de l'incident.

Le bilan précédent annoncé par le ministre de l'Intérieur du pays Süleyman Soylu faisait état de 20 blessés, tous policiers.

« Il y a des informations sur deux explosions, mais elles doivent être vérifiées. C’est une attaque contre un bus de la police », a déclaré le ministre de l’Intérieur.

Comme le ministre a indiqué par la suite, un kamikaze aurait été à l'origine d'une des deux explosions.

« D'après nos estimations, il y a eu deux explosions», la première tout près du stade de l'équipe de football du Besiktas et la seconde, « qui semble être le fait d'un kamikaze », dans le parc voisin de Maçka, a signalé M. Soylu.

​Le ministre des Transports du pays, Ahmet Arslan, a déjà qualifié l'explosion d'attaque terroriste.

​La déflagration s'est produite près du stade, une heure et demie après la fin du match opposant Bursaspor à Beşiktaş.

Comme le rapportent les médias, tout de suite après la déflagration, des échanges de tirs ont été entendus.

​​Le Conseil Supérieur de la Radio et de la Télévision turc (RTUK) a instauré une interdiction provisoire de diffusion concernant l'explosion.

Plus tôt, la chaîne T24 avait annoncé que deux déflagrations avaient été entendues à Istabul, précisant qu'elles se seraient produites dans les quartiers de Taksim et de Kabataş.

Dans un commentaire à la chaîne CNN ​Türk, le général à la retraite Ahmet Yavuz confirme l'hypothèse de deux déflagrations. Selon lui, une explosion de moindre envergure a suivi la première.

Des problèmes avec l'accès à Internet ont été largement signalés en Turquie suite aux attaques. La vitesse de connexion a atteint son minimum, les réseaux sociaux ne sont accessibles qu'une fois sur deux. La seule option toujours opérationnelle est l'envoi de messages.

L'explosion captée en vidéo:

​​Suite à l'attaque, le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que les auteurs de l'attaque avaient cherché à faire un maximum de victimes.

« Cette nuit, nous avons à nouveau été témoins de la face ignoble de terreur. C'est clair que l'attaque qui a eu lieu tout de suite après le match Bursaspor/Beşiktaş avait pour but de faire un nombre maximal de victimes. Malheureusement, nous avons des morts et des blessés », a indiqué le président, dont la déclaration a été diffusée par la presse.

La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini, le président du Parlement européen Martin Schulz et le premier ministre français Bernard Cazeneuve ont exprimé leurs condoléances, ainsi que leur solidarité avec le peuple turc, à la suite des attaques perpétrées.

​​​Les forces de sécurité ont annoncé que 13 personnes ont été tuées près du stade de football. Pour sa part, le ministère de la Santé parle de 15 morts et 69 blessés.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала