Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

«Loue un Juif», un projet choc en Allemagne

© Sputnik . Ruslan Krivobok / Aller dans la banque de photosEtoile de David
Etoile de David - Sputnik France
S'abonner
En Allemagne, on peut désormais «louer un Juif» pour le tester. Ce nouveau projet créé par une organisation juive n’a rien d’une action de mauvais goût malgré son titre controversé.

« Loue un Juif, tu n'oublieras jamais ton premier », tel est le slogan d'un nouveau projet, qui n'a rien d'antisémite, lancé en Allemagne par l'Académie européenne Janusz Korczak basée à Munich, pour montrer aux Allemands que les Juifs sont des gens comme les autres.

«Nous ne souhaitons pas qu'on (…) ne considère les Juifs qu'au travers le prisme de l'Holocauste. Nous voulons montrer un judaïsme ouvert et dans toutes ses couleurs », a déclaré Mascha Schmerling, une créatrice du projet née en Russie, qui réside en Allemagne depuis 1992.

Photo taken on December 13, 2009 shows the entrance to the Castres mosque which was desecrated overnight. Xenophobic neo-nazi propos were spray-painted on the wall, pigs trotters hung from the door handle and pigs ears stapled to the door. Graffiti at right reads, France for the French. - Sputnik France
Antisémitisme, homophobie, islamophobie, racisme : la France épinglée
Les auteurs du projet ont choisi le titre provocateur « Loue en Juif » pour entamer une discussion dans la société. Ils envisagent d'organiser une série de colloques à travers l'Allemagne pour mettre de côté les préjugés et encourager les contacts entre la communauté juive et les autres habitants du pays.

A l'heure actuelle, la diaspora juive allemande compte plus de 100 000 personnes, mais seuls 5 jeunes Allemands sur 20 connaissent personnellement des Juifs.

Les tendances antisémites sont en hausse en Europe occidentale. En 2015, le nombre des actes d'antisémitisme a augmenté de 34 % par rapport à 2014, a annoncé en mars dernier le Département de l'étude et de l'information sur l'antisémitisme basé à Berlin.

Les Juifs sont notamment obligés d'ôter parfois leurs kippas en allant dans certains quartiers.

« Il y a des endroits à Berlin où je ne porte plus ma kippa. La sécurité personnelle est prioritaire dans ces situations », note Monty Aviel Zeev Ott, un autre auteur du projet.

Migrants en Allemagne - Sputnik France
Les Juifs ne se sentent plus en sécurité en Allemagne
Mais il y a toujours des gens qui souhaitent communiquer et qui s'intéressent au mode de vie de leurs voisins juifs, à leur travail, à leur culture, à leurs ancêtres ou à leurs plats traditionnels.

« J'ai tenu des conversations formidables avec des gens qui ont été assez curieux pour m'aborder », ajouté M. Ott.

Ce désir des gens de connaître mieux les représentants d'une autre religion et d'entamer un dialogue permet de compter sur le succès du nouveau projet, espèrent les membres de l'Académie européenne Janusz Korczak.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала