Père d’un militaire turc brûlé vif par Daech: «Nous refusons d’y croire»

© Sputnik . Hikmet DurgunAsker Serter Taş'ın ailesi, bir an önce oğullarına kavuşmak istediklerini söyledi.
Asker Serter Taş'ın ailesi, bir an önce oğullarına kavuşmak istediklerini söyledi. - Sputnik France
Diffusée par les terroristes de Daech, la vidéo montrant l’exécution inhumaine de deux militaires turcs enchaînés a bouleversé la société turque. La famille de Serter Taş, l’un des deux hommes brûlés vifs devant les caméras des djihadistes, refuse de croire que leur fils de 23 ans a été assassiné.

« Mon épouse et les enfants ont été pris par l'hystérie lorsqu'ils ont appris cette nouvelle. Nous avons appris qu'il existe une vidéo de l'exécution, de nombreux voisins sont venus nous le dire. Mais nous refusons d'y croire », relate dans une interview à Sputnik Aydın Taş, père d'un des deux soldats, dont l'affreuse exécution a été filmée, puis mise en ligne par l'organisation terroriste Daech.

Les parents et leurs cinq autres enfants veulent croire que leur Serter est toujours en vie.

« Nous prions pour lui. Pour avoir des détails, nous sommes allés au commissariat de police local, nous envisageons de parler avec les agents. Pour le moment, aucune information officielle ne nous a pas été transmise », a expliqué le père.

© Sputnik . Hikmet DurgunSerter Taş
Serter Taş - Sputnik France
Serter Taş

Une inaction des autorités ?

Islamic state - Sputnik France
Deux militaires turcs brûlés vifs par Daech
Le parlementaire turc Mehmet Emin Adıyaman, du Parti démocratique des peuples (HDP, pro-kurde), dit avoir adressé une requête officielle pour s'informer sur l'état de l'opération de sauvetage.

« En me basant sur les informations de l'agence Sputnik, j'avais adressé une requête au parlement pour élucider la situation du sauvetage du militaire Serter Taş. Qui plus est, j'avais soulevé à trois reprises cette question depuis la tribune du parlement. Aucune réponse n'avait suivi », explique-t-il.

Le dernier retour a eu lieu il y a vingt jours. Mehmet Emin Adıyaman a alors évoqué le sort du militaire avec les ministres turcs de l'Intérieur et de la Défense.

« Le ministre de l'Intérieur, Suleiman Soylu m'a donné sa carte de visite et a dit qu'il allait contrôler la situation en personne. Il a en outre promis de me tenir au courant. Mais, malheureusement, il ne m'a rien communiqué. En dépit de tous nos efforts nous nous sommes retrouvés exposés à l'inaction et à l'indifférence », a-t-il conclu.

Serter Taş a été kidnappé par Daech le 1er septembre 2015 à la frontière turco-syrienne, près de la ville de Kilis. Jeudi, les terroristes ont mis en ligne une vidéo de 19 minutes montrant la scène d'exécution barbare de Serter Taş et de Fethi Sahin, militaire lui aussi.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала