Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'opposition syrienne à Sputnik: «Nous ne voulons pas l’effondrement de la Syrie»

© AFP 2021 Abd DoumanyLe Syrien Abou Khaled regarde les décombres de sa maison détruite dans la ville de Douma, dans la banlieue est de Damas, le 30 décembre 2016, le premier jour de la trêve nationale
Le Syrien Abou Khaled regarde les décombres de sa maison détruite dans la ville de Douma, dans la banlieue est de Damas, le 30 décembre 2016, le premier jour de la trêve nationale - Sputnik France
S'abonner
«En tant que représentants du peuple syrien, nous voulons la paix, la liberté et la démocratie dans notre pays»: le ministre de la Santé du gouvernement provisoire syrien formé par l'opposition, Vecih Cuma, a discuté avec Sputnik des plans de l'opposition et de la raison pour laquelle les États- Unis sont exclus du processus de négociations.

Le cessez-le-feu bat son plein en Syrie, et tout le peuple syrien, dont l'opposition, espère que le pays ne sera plus déchiré par la guerre, a déclaré à Sputnik le ministre de la Santé du gouvernement provisoire syrien formé par l'opposition, Vecih Cuma.

« Les négociations entre les acteurs influents de la région, dont la Russie, la Turquie et l'Iran, ouvriront la voie à une solution politique en Syrie », a déclaré Vecih Cuma à Sputnik.

© Sputnik . Hikmet DurgunVecih Cuma
Vecih Cuma - Sputnik France
Vecih Cuma

Los rebeldes en Siria - Sputnik France
La trêve en Syrie en jeu: l’opposition quitte la table des négociations
L'homme politique de l'opposition a ajouté que le Front al-Nosra et Daech, ainsi que plusieurs d'autres groupes officiellement enregistrés comme organisations terroristes, n'avaient aucune place à la table des négociations.

Il a également noté que les représentants du Parti de l'union démocratique kurde (PYD) et les groupes de l'Armée syrienne libre (ASL) soutenus par les États-Unis étaient également absents de la table de négociations sur le règlement syrien.

© ministère russe de la Défense / Aller dans la banque de photosLes sapeurs russes poursuivent l'opération de déminage dans Alep-Est, en Syrie.
Les sapeurs russes poursuivent l'opération de déminage dans Alep-Est, en Syrie. - Sputnik France
Les sapeurs russes poursuivent l'opération de déminage dans Alep-Est, en Syrie.

« Les États-Unis apportent un soutien au PYD en Syrie, dont l'objectif est d'établir un État kurde. Nous ne voulons pas permettre un effondrement de la Syrie et nous préconisons un règlement politique de la crise. Comme les États-Unis soutiennent le PYD, ils n'ont pas assez de poids ni d'influence pour pouvoir impacter le processus de négociation », a-t-il déclaré à Sputnik.

Vecih Cuma a réitéré que le peuple syrien voulaient la fin de la guerre le plus tôt possible et l'instauration de la paix dans le pays.

© ministère russe de la Défense / Aller dans la banque de photosSoldat russe en Syrie
Soldat russe en Syrie - Sputnik France
Soldat russe en Syrie

« En tant que représentants du peuple syrien, nous voulons la paix, la liberté et la démocratie dans notre pays. Plus de 600 000 personnes ont déjà été tuées dans cette guerre, 12 millions ont perdu leur maison et ont été contraints de demander l'asile dans d'autres pays. »

« Nous voulons parvenir à une solution politique au conflit et mettre un terme à cette catastrophe humanitaire », a-t-il conclu.

Alep - Sputnik France
Syrie: la trêve est entrée en vigueur (vidéo)
Le 29 décembre, Vladimir Poutine a annoncé la signature de trois documents relatifs aux efforts de paix en Syrie. Le premier, entre le gouvernement et l'opposition syrienne, introduit un cessez-le-feu sur le territoire syrien. Le deuxième prévoit une série de mesures destinées à contrôler le respect du cessez-le-feu. Le troisième, enfin, annonce la volonté des parties d'entamer des négociations de paix concernant le règlement de la crise syrienne.

En cas de succès, l'accord de cessez-le-feu devrait constituer la base de négociations politiques entre le gouvernement syrien et l'opposition, que Moscou et Ankara veulent organiser à Astana. Selon le ministère russe de la Défense, les groupes ayant refusé de signer l'accord de cessez-le-feu, seront considérés comme terroristes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала