Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Quand le renseignement US prouve l’«ingérence» russe avec une caricature de 2011

© SputnikMargarita Simonyan
Margarita Simonyan - Sputnik France
S'abonner
Les auteurs du fameux rapport du renseignement américain sur la prétendue campagne russe visant à assurer la victoire de Donald Trump semblent un peu à court d’arguments. Pour preuve, ils ont utilisé une caricature représentant la rédactrice en chef de Sputnik et de la chaîne RT Margarita Simonian sans aucun lien avec la campagne électorale de 2016

Afin de prouver la prétendue ingérence de la Russie dans la campagne électorale américaine, les auteurs d'un rapport publié le 6 janvier ont utilisé une caricature de la rédactrice en chef de l'agence russe Sputnik et de la chaîne RT Margarita Simonian datant de 2011.

Donald Trump - Sputnik France
Trump dévoile la véritable cause du piratage des Démocrates
Au total, le renseignement américain a consacré sept pages de son rapport à la chaîne RT et à Sputnik. Ces médias auraient « ouvertement soutenu » le président américain élu Donald Trump, ce qui aurait contribué à sa victoire aux élections.

Le dessin représentant Mme Simonian piétinant la Maison Blanche, utilisé comme « preuve » de son implication dans l'affaire, est le bandeau du show télévisé qu'elle avait animé sur une chaîne russe en 2011.

​​« Le fou-rire de l ‘année » : c'est ainsi que la journaliste a qualifié la publication de cette caricature.

Le rapport américain contient également de nombreuses citations de blogs et de déclarations publiques de Mme Simonian, présentées comme une confirmation des liens qui existent entre la chaîne RT et les autorités russes.

La cybercriminalité - Sputnik France
L’outil des «hackers russes» présenté par les USA est un logiciel ukrainien tout public
Selon le document, RT a plus d'abonnés sur YouTube que ses concurrents étrangers, dont CNN et BBC World.

Le rapport préparé par la CIA, le FBI et l'Agence nationale de la sécurité (NSA) et dont la version abrégée a été publiée le 6 janvier, affirme que le président russe Vladimir Poutine en personne a donné l'ordre de lancer une campagne visant à influer sur le processus politique aux États-Unis et à discréditer la candidate démocrate Hillary Clinton.

La Russie a notamment été accusée d'avoir piraté les sites du Parti démocrate. Aucune preuve n'a jamais été fournie. Moscou rejette ces accusations.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала