Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Russie dans le rôle de médiateur entre les partis kurdes en Syrie

© REUTERS / Rodi SaidKurdish fighters from the People's Protection Units
Kurdish fighters from the People's Protection Units - Sputnik France
S'abonner
La base de Hmeimim a récemment accueilli une rencontre, préparée par la partie russe, entre les membres de divers partis kurdes en Syrie. Le leader du Parti progressiste démocratique Mustafa Hanifi et le président du Conseil national des Kurdes syriens Müslim Mihemed décrivent un bref aperçu de la situation dans un entretien à Sputnik.

Il y a un certain temps, la Russie a organisé une rencontre sur la base militaire de Hmeimim pour faire vivre un dialogue entre les partis kurdes. Entre autres objectifs, il fallait surmonter les différends kurdes pour réunir les partis en un seul front politique.

« La Russie a organisé cette réunion dans le but de dissiper les divergences existantes entre les pouvoirs politiques kurdes en Syrie, ainsi que de les transformer en un front politique unique », a expliqué le chef du Parti progressiste démocratique des Kurdes en Syrie Mustafa Hanifi. « 24 partis ont été invités à la rencontre sur la base de Hmeimim, nous, des représentants du Parti de l'union démocratique (PYD) et des partis proches y avons participé. Un général russe et deux représentants du pouvoir sont venus du côté russe ».

Des négociations similaires sont prévues également pour le futur. « Nous croyons que les représentants de tous les pouvoirs politiques kurdes en Syrie doivent se réunir car aucun parti ne peut représenter tout seul le peuple kurde ».

La base Incirlik - Sputnik France
La Turquie menace de fermer la base d’Incirlik à la coalition anti-Daech
Le membre du Bureau politique du Parti de l'union démocratique de Syrie et président du Conseil national des Kurdes syriens (ENKS) Müslim Mihemed a aussi reçu une invitation.

« Étant membres de l'ENKS, nous avons également été invités à la rencontre à Hmeimim, mais aucun des sept partis faisant parti du Conseil n'a été présent parce que la rencontre se tenait dans une zone contrôlée par la Syrie. Nous croyons que les pourparlers de cette sorte doivent se dérouler soit sur le territoire russe soit dans la ville syrienne de Kameshli. La participation aux pourparlers à Lattaquié serait un signe de notre faiblesse au sens politique ».

« Néanmoins, nous avons indiqué à la partie russe que nous sommes prêts au dialogue », a-t-il résumé, ajoutant que la Russie était une force importante qui a une grande influence dans le processus du règlement syrien.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала