Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La perte d’influence d’Hollywood auprès de la population

S'abonner
Hollywood a été un puissant vecteur de la diffusion planétaire de la culture américaine, influençant les esprits et les valeurs, ce qu’on appelle le « soft power ». Mais ce rôle s'est érodé au fil du temps. Rachel Marsden fait le point avec Jean Tardif, auteur du livre, «Les enjeux de la mondialisation culturelle».

De nombreux artistes, chanteurs et acteurs ont multiplié leurs actions et engagements en faveur d'Hillary Clinton, la candidate malheureuse à l'élection présidentielle américaine face à Donald Trump. Comment un tel fossé entre la population et ces « stars » engagées a-t-il pu se produire?

Hollywood n'a pas renoncé à son influence, selon Jean Tardif: « Hollywood est le bras armé d'une politique américaine qui subsiste depuis Roosevelt quand il a appelé à américaniser le monde, en propageant les valeurs et la vision du monde américain. » La promotion de ces idées est devenue le troisième pilier de la puissance américaine, après l'économie et le militaire.

Jean Tarif insiste également sur la dimension inspiratrice du modèle hollywoodien envers les autres pays notamment via des formats télévisuels, radiophoniques et surtout à travers l'anglais.

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre page Facebook

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала