Maduro accuse le parlement de tentative de coup d’État

La crise politique prend de l’ampleur au Venezuela. Suite à la motion du parlement proposant de le démettre de ses fonctions, c’est maintenant l’heure de la riposte pour le président Nicolas Maduro.

Venezuela's President Nicolas Maduro attends an agreement signing ceremony with representatives of oil companies: Venezuelan Delta Petroleum and India's ONGC Videsh Limited - Sputnik France
Le parlement vénézuélien vote une motion contre le président Maduro
Le président vénézuélien Nicolas Maduro a accusé le parlement de son pays de tentative de coup d’État.

Lundi dernier, l’Assemblée nationale (parlement monocaméral) a déclaré que M. Maduro avait abandonné ses fonctions de président. Cette décision a été adoptée par la plupart des députés de l’Assemblée nationale, composée en majorité de forces d’opposition.

« En tant que président, je demande aux autorités publiques de ne pas laisser impunies les violations de la Constitution et le non-respect de la loi, l’Assemblée nationale ayant adopté hier un manifeste putschiste », a-t-il déclaré à la télévision d’État.

Nicolas Maduro - Sputnik France
Venezuela: échec de la motion de destitution du président Maduro
Le même jour, les membres du soi-disant commandement national antiputschiste du pays, créé selon Maduro afin de protéger la paix et la souveraineté, ont prêté serment auprès du chef d’État.

« Nous sommes obligés de protéger les droits de nos familles et de la société à la paix et à la tranquillité », a souligné le président.

La Cour suprême du Venezuela avait déjà déclaré que le parlement vénézuélien devrait suspendre ses actions contre le président, alors qu'en octobre dernier l'Assemblée nationale avait voté pour initier le processus de destitution de Nicolas Maduro.

La Constitution du Venezuela, en vigueur depuis 1999, ne comporte aucun paragraphe portant sur la possibilité d'une destitution présidentielle. Pourtant, les articles 222 et 232 prévoient diverses formes de contrôle du pouvoir exécutif par le Parlement. En conséquence, les députées peuvent évoquer « la responsabilité politique » des hommes d'État pour une série d'actions. Le parlement peut aussi reconnaître « l'absence totale » de président, en cas de décès ou de démission, ou indiquer que le « président a démissionné », ce qui doit se faire par décision de l'Assemblée nationale ou être le résultat d'une initiative populaire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала