Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Une fédéralisation de la Syrie pourrait-elle faire revenir la paix?

© AFP 2021 Safin Hameddrapeau du Kurdistan
drapeau du Kurdistan - Sputnik France
S'abonner
Seul le système fédéral peut aider à normaliser la situation en Syrie, estime le président du Conseil national des Kurdes syrien, qui annonce que le projet de constitution du Kurdistan est pratiquement prêt.

Kurdish fighters from the People's Protection Units - Sputnik France
La Russie dans le rôle de médiateur entre les partis kurdes en Syrie
Pour un Kurdistan syrien autonome, laïque et plurilingue. Alors que l'avenir de la Syrie est encore flou, le Conseil national des Kurdes syriens prône la fédéralisation du pays et prépare un document qui jettera les bases légales de l'existence du Kurdistan syrien, ou Rojava, une région de facto autonome dans le nord et le nord-est du pays. Baptisé « Proposition pour gouverner les régions kurdes en Syrie », le document n'est en réalité rien d'autre qu'un projet de constitution de la Fédération de la Syrie du nord.

Composé de 115 articles, le texte prévoit le fonctionnement de la région de Rojava en tant que partie composante de l'État syrien et précise que ses décisions doivent être reconnues par Damas. Le document est basé sur le principe de la laïcité et du plurilinguisme : le kurde, l'arabe et l'assyrien doivent être reconnus comme langues d'enseignement alors que « chacun sera libre de parler sa langue maternelle ».

« Les travaux de préparation du projet de constitution sont menés en Suisse par un groupe d'experts », explique à Sputnik Müslim Mihemed, président du Conseil national des Kurdes syriens, qui ajoute que le document sera officiellement rendu public après son approbation par le congrès du Conseil.

« Nous envisageons d'abord de le présenter au peuple syrien, puis au public de Russie, d'Europe et du monde entier », poursuit-il.

Des Kurdes manifestent à Paris en commémoration des trois militantes tuées en 2013 - Sputnik France
Des Kurdes manifestent à Paris en commémoration des trois militantes tuées en 2013
Le projet prévoit la fédéralisation dans les régions du nord de la Syrie, mais Müslim Mihemed estime que ce type d'organisation serait la meilleure variante pour toute la Syrie.

« Nous sommes persuadés que la situation en Syrie pourra se normaliser uniquement après la mise en place du système fédéral. Seule une organisation de ce type permettra de mettre fin à la guerre civile et aux morts en Syrie », estime-t-il.

Et il conclut en ajoutant que « grâce à la fédéralisation, les peuples syriens pourront vivre ainsi qu'ils le veulent, dans la culture qui leur est proche ».

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала