Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Chisinau ne veut pas de rideau de fer avec l’UE, mais rejette toute rhétorique antirusse

© Sputnik . Sergei Guneev / Aller dans la banque de photosRussian President Vladimir Putin and Moldova's President Igor Dodon meet in Moscow on January 17, 2017
Russian President Vladimir Putin and Moldova's President Igor Dodon meet in Moscow on January 17, 2017 - Sputnik France
S'abonner
En première visite officielle en Russie, le nouveau président moldave a exprimé son intention de développer le partenariat stratégique avec Moscou et a rappelé que son pays ne voulait pas de tensions avec l’Europe, mais en même temps ne pouvait baser ses relations avec l’UE sur une rhétorique antirusse.

Les autorités moldaves ne cherchent pas à s'isoler de l'UE à l'aide d'« un rideau de fer », mais elles jugent impossible de fonder leurs relations avec l'Europe sur une rhétorique antirusse, a déclaré mardi le président moldave Igor Dodon, à l'issue d'une rencontre avec son homologue russe Vladimir Poutine.

« Les dévers dans la politique étrangère créent des problèmes auxquels nous sommes actuellement exposés. Au cours de ces sept ou huit dernières années, nous avions une inclinaison pro-européenne. Nous ne sommes pas contre l'UE et nous avons des frontières communes. Toutefois, nous ne pouvons pas fonder des relations en se basant sur une rhétorique antirusse », a-t-il annoncé.

Et de souligner que Chisinau n'envisageait pas « un rideau de fer » contre l'UE.

La protestation en Moldavie - Sputnik France
Moldavie: le nouveau président ne veut pas du bureau de l'Otan
S'exprimant sur les relations avec Moscou, Igor Dodon a indiqué que le peuple moldave espérait que l'année 2017 marquerait une nouvelle étape dans les relations bilatérales et que les pays parviendraient à rétablir un partenariat stratégique dans les principaux domaines.

Il s'est en outre à nouveau montré prudent au sujet de la reconnaissance de la Crimée, rappelant que le pays devait d'un côté résoudre le problème de la Transnistrie et de l'autre bâtir de bonnes relations avec l'UE. « Personne ne prendra le risque », a expliqué l'homme politique.

Association avec l'UE vs UEEA

M. Dodon a en outre indiqué que son pays souhaitait devenir observateur de l'Union économique eurasiatique (UEEA).

« En ce qui concerne la coopération avec l'UEEA, j'ai avancé aujourd'hui de signer un mémorandum cadre de coopération. Nous avons convenu d'entamer les consultations dans les semaines qui viennent afin de signer un tel document au cours des prochains mois », a-t-il déclaré.

Et de souligner que ce mémorandum ne contredisait pas l'accord d'association avec l'UE, dont le pays est signataire.

Второй тур президентских выборов в Молдавии - Sputnik France
Un vent venu de Russie souffle sur la Moldavie et la Bulgarie
Le président moldave a plus tard déclaré, lors de sa rencontre avec Tigran Sargsian, chef de la Commission économique eurasiatique, que son pays pourrait annuler l'accord d'association avec l'Union européenne en cas de mise en place d'une feuille de route avec l'UEEA.

« Pour passer à l'étape suivante, qu'est la feuille de route de coopération avec l'Union économique eurasiatique, il faudra réexaminer certaines clauses de l'accord d'association avec l'UE ou annuler ce document signé en 2014 », a-t-il expliqué, soulignant que pour de petits pays la coopération avec des organisations où leur voix était entendue présentait plus d'intérêt.

Vers une neutralité reconnue par l'Otan ?

Conflit en Transnistrie, 1992 - Sputnik France
Chisinau en appelle à l'Otan pour chasser les forces russes de la Transnistrie
Le chef de l'État moldave a en outre rappelé que son pays était neutre et pourrait même demander à l'Alliance atlantique de le reconnaître comme tel.
« La Moldavie est un pays neutre. Je n'exclus pas que nous avancions l'initiative auprès des autorités de l'Otan visant à signer un accord reconnaissant la neutralité de notre pays », a-t-il fait savoir.

En abordant la question de la mission des soldats de la paix russes en Transnistrie et les voix s'élevant en faveur de leur retrait, il a rappelé que la question ne se posait pas car les militaires remplissaient leur mission. « Ceci est reconnu sur la rive droite comme sur la rive gauche du Dniestr », a fait remarquer le président.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала