L’opération russo-turque en Syrie, un pas important vers le règlement du conflit

© Sputnik . Dmitry Vinogradov / Aller dans la banque de photosSu-34
Su-34 - Sputnik France
Les Forces aérospatiales russes et la Force aérienne turque ont mené une opération visant à libérer la ville syrienne d’Al-Bab des terroristes de Daech. Dans une interview à Sputnik, les représentants des partis de l'opposition parlementaire turque dressent le bilan des activités conjointes dans la région.

Dans une interview accordée à Sputnik, Öztürk Yılmaz, le vice-président du Parti républicain du peuple, a souligné l'importance des opérations aériennes conjointes turco-russes menées contre le groupe terroriste Daech sur le territoire syrien.

« Dans le cadre de l'opération à Al-Bab, la tâche principale de la Turquie était d'« épuiser » l'ennemi, d'affaiblir ses positions afin de parvenir finalement à libérer le territoire de la présence djihadiste. Dans cette perspective, l'organisation de frappes aériennes conjointes turco-russes contre les positions des terroristes dans la région est un pas positif particulièrement important. Nous espérons également que la coopération effective des forces armées turques et russes dans la zone des opérations de combat aura un impact positif sur les prochaines négociations sur le règlement syrien d'Astana et lors des pourparlers de Genève », estime M. Yılmaz.

Le parlementaire a en outre souligné que l'opération conjointe de la Force aérienne turque et des Forces aérospatiales russes était un des indices tangibles du rapprochement entre Ankara et Moscou sur la question syrienne. Le premier signe d'amélioration était notamment la conclusion d'un accord sur le cessez-le feu en Syrie.

« C'est un processus très important pour l'avenir du règlement syrien », a-t-il ajouté.

Caza ruso Su-35 en Siria - Sputnik France
36 cibles de Daech attaquées lors des premières frappes conjointes russo-turques en Syrie
Abordant le sujet des pourparlers d'Astana, capitale du Kazakhstan, qui auront lieu le 23 janvier, Öztürk Yılmaz a noté que cette rencontre était initialement prévue comme un simple sommet.

Pourtant, comme la Turquie sera représentée par le vice-ministre des Affaires étrangères, « les négociations seront plutôt un lieu de rencontre pour les parties associées à l'accord de cessez-le-feu en Syrie et qui devront discuter des mesures visant à assurer un cessez-le-feu durable et à long terme. »

« Ensuite, selon la décision adoptée récemment par le Conseil de sécurité des Nations unies, les négociations politiques portant sur le sujet du règlement syrien seront reprises le 8 février à Genève. Ainsi, si les participants de la rencontre d'Astana parviennent à une prolongation du cessez-le-feu en Syrie, cela aura un impact positif sur les pourparlers de Genève », a-t-il dit.

Mehmet Günal, le vice-président du Parti d'action nationaliste (MHP) a également salué les résultats des opérations aériennes conjointes russo-turques dans la région d'Al-Bab.

« Évidemment, la coopération entre la Turquie et la Russie dans la lutte contre Daech en Syrie, avec l'organisation d'opérations conjointes, a une grande importance et est positive. Nous espérons que cette coopération se poursuivra et se développera à l'avenir, ce qui pourra assurer l'efficacité de la lutte contre Daech ainsi que contre d'autres groupes terroristes dans la région », estime M. Günal.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала