Assad: l'élection présidentielle ne fera pas l’objet des pourparlers d’Astana

© AP Photo / SANA In this photo released on July 1, 2016, by the Syrian official news agency SANA, Syrian President Bashar Assad speaks during an interview with Australia's SBS news channel, in Damascus, Syria
In this photo released on July 1, 2016, by the Syrian official news agency SANA, Syrian President Bashar Assad speaks during an interview with Australia's SBS news channel, in Damascus, Syria - Sputnik France
À l’approche de la rencontre d’Astana, où se jouera l’avenir politique de la Syrie, le président Bachar el-Assad a commenté la perspective des élections anticipées et de sa démission.

Mohammad Javad Zarif, ministre iranien des Affaires étrangères - Sputnik France
Téhéran contre la présence des USA aux négociations syriennes à Astana
Ni la date des élections ni leur organisation anticipée ne feront l'objet des pourparlers d'Astana censés réunir le 23 janvier Damas et l'opposition à la table des négociations pour discuter du règlement du conflit qui ravage le pays depuis plus de quatre ans.

Interrogé par les journalistes de la chaîne japonaise TBS, Bachar el-Assad a fait valoir que les élections présidentielles représentaient une « question syrienne » et qu'elles étaient encadrées par la Constitution. Par conséquent, ce sujet ne sera pas au cœur des discussions prévues dans la capitale du Kazakhstan, a indiqué le président syrien.

« La démission du président ainsi que son élection est une question nationale, elle concerne chaque Syrien. De ce fait, elle ne sera discutée ni avec l'opposition ni avec un pays tiers », a-t-il affirmé.

Révolutionnaires et islamistes: qui représentera l’opposition syrienne à Astana? - Sputnik France
Révolutionnaires et islamistes: qui représentera l’opposition syrienne à Astana?
Pour expliquer sa position, le chef d'État syrien a fait remarquer qu'il n'avait pas fui lorsque des menaces ont plané sur son pays. Selon lui, le président d'un pays en crise est obligé de prendre l'affaire en main et de la résoudre, et ce n'est qu'après qu'il peut dire s'il veut rester ou partir. Dans ce cas de figure, ce sera au peuple syrien de voter pour ou contre.

Les négociations prévues pour le 23 janvier à Astana, au Kazakhstan, ont pour objectif principal de trouver un terrain d'entente sur l'après-conflit en Syrie en totale coordination avec les efforts des Nations unies. Elles accueilleront notamment 27 des 31 groupes de l'opposition syrienne ayant convenu de former une délégation unique qui représentera leurs intérêts lors de la rencontre.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала