L'administration Trump veut «reprogrammer» les jeunes Chinois

© AFP 2022 TANNEN MAURY Jiang Zemin
Jiang Zemin - Sputnik France
Le département d’État américain compte organiser des conférences en Chine avec plusieurs objectifs: expliquer la politique et les valeurs culturelles de l'Amérique, "recruter" des activistes et "programmer" culturellement les jeunes du pays.

Drapeaux chinois et américain - Sputnik France
À quoi s'attendre de l'administration Trump? Avis des experts chinois
D'après l'appel d'offres publié sur le site du département d'État, les organisations qui recevront la bourse pour ces activités travailleront à "l'amélioration des relations entre les deux pays". Selon les experts, c'est une méthode traditionnelle utilisée par les Américains afin de contrôler la politique dans d'autres pays en influençant la conscience des citoyens ordinaires.

D'après le cahier des charges, le programme prévoit une quantité illimitée de bourses de 50 000 dollars, toutes allouées par le gouvernement américain. Le document indique que les autorités américaines comptent ainsi "élargir la mission des USA en Chine et améliorer les relations de partenariat" entre les populations des deux pays, les entrepreneurs et les instituts de recherche.

La Russie et la Chine - Sputnik France
«Un rapprochement entre la Russie et la Chine serait une tragédie pour les USA»
L'objectif principal du programme est la programmation culturelle du peuple de Chine, qui est la "pierre angulaire de la politique étrangère des USA".

Les États-Unis pratiquent activement ce genre de "programmation culturelle" à travers le monde. Le département d'État américain prétend que l'objectif de tels projets consiste à "propager les valeurs démocratiques" et "développer la société civile dans d'autres pays". Les Américains financent ainsi divers projets "éducatifs et culturels" en Ukraine, en Biélorussie, en Inde, au Vietnam et sur le territoire de pratiquement tous les pays du Moyen-Orient.

"Grâce à ce genre de projets, Washington tente d'influencer l'opinion du pays adverse", estime Pavel Saline, directeur du centre d'études politiques à l'Université des finances près le gouvernement russe.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала