Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cancer de la peau ou grain de beauté? Cette application sait faire la différence

S'abonner
Des biologistes et informaticiens américains ont créé une intelligence artificielle (IA) capable de faire la distinction entre les grains de beauté inoffensifs et les tumeurs du cancer de la peau très dangereuses, écrit jeudi 26 janvier le site d'information Nation-news.ru.

Cette technologie, qui a réussi à formuler un meilleur diagnostic que les vrais médecins lors des tests, pourrait sauver des milliers de vie lors des premières étapes du développement du cancer.

Mack Horton - Sputnik France
Un médaillé d'or sauvé du cancer grâce à un fan
Le cancer de la peau est aujourd'hui le type de tumeur le plus répandu aux États-Unis avec 5,5 millions de victimes en 2016. Chaque année, ce chiffre bondit de 4%. Les formes agressives de mélanome se répandent dans l'organisme sans laisser pratiquement aucune chance à l'immunité et aux médicaments: seulement 14% des patients survivent à ce cancer aux derniers stades de son développement.

Andre Esteva de l'université de Stanford (USA) et ses collègues ont justement inventé un moyen de résoudre ce problème grâce aux smartphones et aux ordinateurs en mettant au point une intelligence artificielle qui analyse les photos de grains de beauté "suspects" et aide le patient à déterminer s'il s'agit d'une tache de mélanome ou d'une formation bénigne.

Les chercheurs reconnaissent avoir simplement utilisé le système de reconnaissance d'image Inception v3 conçu par les informaticiens de Google, supprimé sa couche supérieure et réorienté son fonctionnement vers la reconnaissance de grains de beauté au lieu de visages ou d'objets.

Cancer cell - Sputnik France
Des médecins britanniques proposent de "faire exploser" le cancer
Ce système a fait l'objet d'une très longue étude avec la participation de l'homme — les auteurs ont présenté plus de 125 000 photos de grains de beauté et de mélanome avec près de 2 000 différentes maladies de la peau et formes de cancer.

Une fois que le logiciel a appris à reconnaître et à attribuer correctement les catégories, les scientifiques lui ont fait passer un examen médical en lui présentant de photos inédites de patients et en comparant les diagnostics obtenu avec les conclusions des 21 meilleurs dermatologues des USA.

Il s'avère que le programme s'est mieux montré dans cette "compétition médicale" que les médecins en détectant correctement la présence d'un cancer dans 72% des cas, alors que les médecins faisaient correctement la distinction entre un grain de beauté et un cancer seulement dans 66% des cas.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала