Mig-35, un avion militaire russe bon marché qui résout bon nombre de tâches stratégiques

Le président de la Compagnie aéronautique unifiée Iouri Slusar, puis le président russe Vladimir Poutine, ont annoncé le lancement des essais en vol du MiG-35. Makar Aksionenko, pilote expérimenté et spécialiste en aviation livre à Sputnik ses commentaires concernant cet avion.

Le chasseur russe MiG-35 - Sputnik France
Poutine annonce le lancement des essais en vol du MiG-35 qui «renforcera» l'armée russe
L’aviation russe a besoin depuis longtemps d’un avion comme le Mig-35, construit sur la base du Mig-29 et destiné à renforcer l’armée russe et à résoudre bon nombre de tâches militaires au sol, a déclaré dans une interview à Sputnik Makar Aksionenko, colonel, candidat ès sciences militaires et pilote en exercice ayant fait voler des aéronefs de divers types.

Selon lui, dans les années 1990 et 2000, le nombre d’avions pouvant exercer simultanément les fonctions de chasseur et de bombardier a été considérablement réduit, une démarche plutôt imprudente.

Cependant, à l’heure actuelle, on commence à comprendre que les forces aérospatiales russes ont absolument besoin d’un appareil capable tant de couvrir ses propres troupes sur le champ de combat que d’agir sur le territoire de l’adversaire en frappant les communications, les postes de commandement et d’autres positions d’infrastructures de l’ennemi. En deux mots, d’un avion capable de résoudre plusieurs tâches de combats.

Selon Makar Aksionenko, le Mig-35 est le moyen le moins couteux de fournir un avion multifonctionnel à l’armée. Le Mig-29, sur la base duquel le nouveau chasseur et bombardier a été créé, possède d’excellentes qualités aérodynamiques et des ressources de modernisation parfaites. Et la Russie n’est pas la seule puissance à s’engager sur cette voie de modernisation de ses appareils.

Mig-35 - Sputnik France
Les futurs MiG-35 russes trouvent preneur à l’étranger
Par exemple, les États-Unis redonnent de nouvelles qualités à leurs modèles F-15 et F-16 en élargissant leur gamme d’actions.

Pour sa part, la Russie a équipé le Mig-29 de systèmes d’armement modernes, de l’avionique numérique moderne, de nouveaux engins, de nouveaux radars, etc. Par conséquent, le potentiel de combat du Mig-35 a augmenté 2,5 fois, et de nos jours il est doté de moyens lui permettant de mener des frappes de précision sur des cibles au sol. Ce qui est très important pour l’appui des forces terrestres.

M.  Aksionenko a souligné que les nouveaux avions étaient destinés en premier lieu à renforcer les forces armées russes et qu’ils pouvaient bien remplir cette tâche. Mais les Mig-35 pourraient également intéresser des clients qui achètent traditionnellement du matériel de guerre russe comme l’Inde, l’Algérie, l’Indonésie et les pays de l’Amérique Latine.

De plus, selon l’expert, le nouvel avion pourrait trouver des acheteurs dans certains pays d’Europe (par exemple, en Serbie ou en Finlande).

«  Il ne faut pas oublier que le Mig-29, qui a servi de base pour le Mig-35, a initialement été créé pour des exportations. En outre, les armes de précision pourraient facilement être adaptées à cet avion  », a-t-il conclu.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала