Observateur slovaque: les USA sont-ils obligés de financer la sécurité de l’Europe?

© NATOLogo de l'OTAN
Logo de l'OTAN - Sputnik France
Un observateur slovaque commente le déploiement d'un état-major de l'Otan dans son pays.

Un état-major régional de l'Otan a été inauguré en grande pompe en Slovaquie, les journalistes n'ayant toutefois pas été admis à la cérémonie. Les représentants du ministère slovaque de la Défense soulignent qu'il ne s'agit pas d'un déploiement permanent de l'Alliance dans leur pays.

Martin Krno, observateur du site Pravda.sk et président de l'Union slovaque des antifascistes de la région de Bratislava, a accordé à l'agence Sputnik une interview à ce sujet.

«  Je pense qu'il s'agit d'un centre de télécommunications de l'Otan créé à l'instar de ceux qui existent déjà dans les trois pays Baltes ainsi qu'en Pologne, en Hongrie, en Bulgarie et en Roumanie  », a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Selon lui, l'intention du président américain Donald Trump de réduire le financement américain de l'Alliance atlantique est due à des raisons économiques.

Donald Trump - Sputnik France
La menace réelle que devrait cibler l'Otan est le terrorisme islamiste, selon Trump
«  Lors de sa campagne électorale, Donald Trump a plusieurs fois déclaré que l'Otan revenait trop cher aux Etats-Unis et que son pays ne pouvait plus se permettre de soutenir cette organisation. Il est vrai que seuls cinq des 28 pays membres de l'Otan, dont les Etats-Unis, la Grèce, la Pologne, l'Estonie et la Grande-Bretagne s'acquittent de leurs engagements débloquant pour la Défense 2% de leur PIB. La Slovaquie jusqu'à une époque récente ne dépensait que 0,5% de son PIB pour les besoins militaires, mais a actuellement augmenté ses dépenses un peu plus. Ce qui fait que Trump a raison  : pour quelle raison les Etats-Unis doivent-ils porter le gros du fardeau économique de la sécurité en Europe et en Ukraine également  ?  », s'est interrogé l'expert.

Selon lui, il est difficile pour le moment de dire si la ligne axée sur la confrontation avec la Russie sera poursuivie par le président américain.

«  On ne peut en juger que par les déclarations du nouveau président. Il me semble qu'il veut adoucir d'une certaine manière les relations avec Moscou. Personnellement, je suis optimiste et pense qu'une nouvelle  détente nous attend  », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

Selon l'expert, il n'y a qu'un seul danger réel sur le continent européen, celui du terrorisme et de l'immigration incontrôlée.

«  Il y a aussi une menace liée au terrorisme nucléaire: ces cinq dernières années, quatre tentatives de vendre des matériaux radioactifs ont été empêchées dans les pays de l'Est. On ne peut lutter contre ce mal que conjointement avec la Russie  », a-t-il souligné.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала