Des enfants irakiens révèlent leurs rêves à Sputnik

© Sputnikenfants irakiens
enfants irakiens - Sputnik France
Il est difficile d’imaginer la vie que mènent les enfants de réfugiés irakiens. L’agence Sputnik a eu la possibilité de visiter un des villages de toile, parler à ces enfants et apprendre quels sont leurs rêves les plus chers.

Le champ des réfugiés de Khazir se trouve à côté du village Hasan Sham entre les villes d'Erbil et de Mossoul au nord de l'Irak. Des enfants jouent paisiblement entre des tentes. Avec des pierres, ils marquent le périmètre de leur « futur » maison.

Le plus âgé de ces enfants n'a que cinq ans. Il s'appelle Majid. Il s'essaye en architecte. Sa véritable maison se trouve à l'est de Mossoul, détruite par les terroristes de Daech.

Situation près de Mossoul - Sputnik France
La ville de Mossoul au bord d'une catastrophe humanitaire

Son rêve est tout à fait semblable aux rêves de tous les enfants de ce champ: avoir leur propre maison où toute leur famille pourra se réunir.

« Ici, ce sera le salon », explique Majid en montrant du doigt quelques pierres.

Ses deux sœurs ont sauté dans des carrés représentant de petites chambres et ont indiqué la place qui sera destinée à la cuisine, juste en face de la salle de bain.
Les enfants disent qu'une fois la construction finie, ils s'y installeront avec tous leurs amis du village de toile.

Des tous petits jouaient en rigolant lorsqu'ils se sont entassés à terre se tenant par les mains. C'est le bruit d'un avion militaire qui leur a fait peur. Le temps était nuageux donc personne n'a vu l'appareil approcher.

Croix - Sputnik France
Les chrétiens d'Irak racontent leur vie sous le joug de Daech

Tant que l'avion ne s'est pas éloigné du village, Madjid a ressemblé tous les enfants dans le coin de leur salon tout en essayant de les recouvrir par son petit corps.
Une petite fille avec un vêtement rouge s'est mise à sangloter. Elle n'avait même pas deux ans. Le vacarme de l'avion l'avait effrayé.

Dans ce village, on peut souvent entendre le bruit des avions qui bombardent Daech dans la province de Ninive.
Ces pauvres enfants ont été obligés d'interrompre leurs scolarités en 2014 lorsque des terroristes de Daech sont entrés dans cette province.

La plupart des enfants n'ont toujours pas obtenu une aide médicale qui pourrait les aider à oublier des souvenirs terrifiants de la guerre.

Sergei Lavrov - Sputnik France
Selon Lavrov, les armes russes aident l'Irak à lutter contre Daech

L'armée irakienne a lancé une opération massive visant à reprendre la ville de Mossoul, la deuxième plus grande ville d'Irak, en octobre 2016.

La partie est de la ville a été complètement libérée alors que sa partie ouest, située sur l'autre rive du Tigre, est toujours sous l'emprise des terroristes.

Au moins 199 civils ont été tués au cours de l'opération des États-Unis et de leurs alliés contre l'organisation terroriste Daech en Irak et en Syrie, selon les données de l'état-major de la coalition.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала