Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur
 - Sputnik France
Russeurope Express
Les économistes ne mangent pas tous des enfants! Rendez-vous chaque semaine avec Jacques Sapir, Clément Ollivier et leurs invités pour égrener les sujets de fond qui se cachent derrière le tumulte de l’actualité.

Cuba après Castro

Jacques Sapir
Jacques Sapir - Sputnik France
S'abonner
Le récent décès de Fidel Castro a remis Cuba au centre de l’actualité. Mais quelle est la situation économique et politique de l’île? Entretien avec Salim Lamrani, spécialiste de Cuba, François-Michel Lambert, député UDE et Luis Avila, spécialiste de l’Amérique Latine à l’IPSE.

Peut-on s'attendre à ce qu'il y ait moins de répression politique à Cuba dans les années à venir? François-Michel Lambert estime que « la répression politique a existé, personne ne va le nier, mais il y a bien longtemps qu'elle n'existe plus […] et il y a aujourd'hui au contraire, des respirations qui se mettent en place. »

Salim Lamrani confirme ce jugement, considérant « qu'il faut remettre la réalité cubaine dans la problématique latino-américaine, notamment en ce qui concerne les droits de l'homme. » Salim Lamrani, maître de conférences à l'Université de la Réunion, rappelle ainsi le rapport d'Amnesty International où « il n'y a aucun pays en Amérique du Canada jusqu'en Argentine qui présente une situation des droits de l'homme meilleure que celle de Cuba. »

Luis Avila, chercheur à l'IPSE, estime que « si sur l'île cubaine, il y a un irrespect des droits fondamentaux des humains, ce serait surtout et d'abord dans la prison de Guantanamo. » Luis Avila rappelle ainsi la légitimation récente de Donald Trump vis-à-vis de la torture.

Retrouvez l'intégralité de l'émission sur notre chaine YouTube

 

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала