Les tirs de missiles iraniens ne sont pas un motif légitime pour des sanctions US

© AFP 2022 Mahmood Hosseini /TASNIM NEWSUn missile balistique Qadr à longue portée est lancé dans les montagnes d'Alborz, dans le nord de l'Iran, le 9 mars 2016
Un missile balistique Qadr à longue portée est lancé dans les montagnes d'Alborz, dans le nord de l'Iran, le 9 mars 2016 - Sputnik France
Les nouvelles sanctions imposées par les USA à l'Iran ont suscité de vives critiques au sein du ministère russe des Affaires étrangères, qui souligne que les tirs de missiles balistiques ne sont pas un prétexte légitime pour une telle mesure.

Le lancement de missiles par Téhéran ne peut pas servir de prétexte légitime pour imposer des sanctions, car l'Iran n'a violé aucune interdiction internationale, a déclaré à Sputnik une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

« Le lancement de missiles effectué par la partie iranienne ne peut servir de motif objectif pour imposer des sanctions, car l'Iran ne viole rien, il n'y a pas de restrictions aux lancements de missiles (iraniens, ndlr) », a estimé l'interlocuteur de Sputnik.

View of the Tehran, Iran - Sputnik France
Les USA imposent de nouvelles sanctions à l'Iran

Il a souligné qu'il y avait des appels à ne pas effectuer de tirs dans la résolution du Conseil de sécurité de l'Onu, laquelle a approuvé le plan d'action global commun, sans mentionner pourtant aucune obligation légitime à ce sujet.

Selon lui, cet appel concerne « les missiles balistiques, qui sont spécialement conçus pour porter des ogives nucléaires. »

« Les Iraniens affirment que le les missiles testés ne sont pas dotés d'une telle capacité. Jusqu'à présent, personne ne s'est donné la peine et n'a pas pu prouver le contraire », a exhorté le source diplomatique.

Tehran at night - Sputnik France
L'Iran annonce des contre-sanctions en réponse aux USA

Le 29 janvier l'Iran a procédé au test d'un missile balistique de moyenne portée. Le lancement a été effectué près de la ville de Semnan, qui se trouve à 225 km de Téhéran. Avant d'exploser le missile a parcouru 966 km.

Malgré le fait que les États-Unis se sont engagés à lever des sanctions contre l'Iran dans le cadre du programme nucléaire, ils maintiennent ou imposent d'autres sanctions à Téhéran. Les autorités iraniennes affirment qu'une telle approche viole l'essence même de l'accord sur le programme nucléaire.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала