Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des scientifiques créent un tueur de tumeurs cérébrales

S'abonner
Le cancer est vraiment l'épidémie du XXIe siècle. Les victimes de cette maladie létale ont peu de chance de survivre. Toutefois, des biologistes américains semblent avoir fait un pas important vers le traitement du cancer cérébral. Leur arme: des cellules souches guidées.

œil - Sputnik France
Des Russes fabriquent une rétine d'œil transplantable à partir de cellules reprogrammées
Des scientifiques américains de l'Université de Caroline du Nord ont créé des cellules qui sont capables de se déplacer dans les tissus du cerveau et de détecter et de détruire des tumeurs, par exemple le glioblastome, informe la revue Science Translational Medicine.

Les tumeurs cérébrales, selon les biologistes, produisent des substances chimiques qui envoient des signaux attirant des cellules souches. Les experts estiment que ces dernières sont capables d'identifier une tumeur maligne comme un désordre qui doit être réparé. Le problème est que ce mécanisme ne guérit pas la tumeur. Au contraire, les cellules souches augmentent sa croissance.

persil - Sputnik France
Lutte contre le cancer: nouvelle percée pour le traitement par les plantes

Ainsi, les scientifiques ont décidé de profiter de la capacité des cellules souches à migrer vers le glioblastome pour créer une sorte de véhicule cellulaire qui livre les médicaments nécessaires. À cet effet, ils ont utilisé des substances chimiques spécifiques qui reprogramment des cellules ordinaires de la peau en cellules souches neurales induites CSNi.

Afin de vérifier si les cellules souches pouvaient atteindre le tissu tumoral les chercheurs ont créé une substance biologique qui a été mise dans des conteneurs spéciaux. Ensuite, ils ont constaté que les cellules-chasseuses se déplaçaient en effet vers les rayons affectés à une vitesse de 50 microns par 22 heures.

An odd birthmark - Sputnik France
Cancer de la peau ou grain de beauté? Cette application sait faire la différence

Pour la deuxième étape de l'expérience, les biologistes ont injecté dans ces cellules souches des médicaments anticancéreux. En conséquence, les CSNi « armés » ont atteint des tumeurs et les ont réduites de 20 à 50 fois. Un tel mécanisme a permis de doubler la durée de vie des rongeurs malades.

Pourtant, il faut mener des recherches supplémentaires pour savoir comment ces cellules souches fonctionneront dans le cerveau humain.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала