Syrie: Staffan de Mistura pourrait démissionner après les négociations de Genève

© AFP 2022 Fabrice CoffriniStaffan de Mistura
Staffan de Mistura - Sputnik France
Le représentant spécial du Secrétaire général de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura pourrait prochainement quitter ses fonctions.

Antonio Guterres prend la tête de l'Onu - Sputnik France
Antonio Guterres prend la tête de l'Onu
La décision définitive sera prise à l'issue du prochain cycle de négociations intersyriennes prévu le 20 février à Genève, selon des sources diplomatiques russes et syriennes. Le représentant spécial avait été nommé par le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, dont le mandat s'est achevé le 31 décembre 2016. Son successeur Antonio Guterres devra décider dans quel format l'Onu continuera de s'occuper du processus de paix en Syrie.

L'ex-secrétaire général adjoint de l'Onu Sergueï Ordjonikidze, qui connaît personnellement Staffan de Mistura, a déclaré que la question du changement de représentant spécial était "opportune".

"Staffan de Mistura n'a pas réussi à faire ses preuves à ce poste. Et je suis certain que le conflit syrien est si important que le secrétaire général doit lui-même s'occuper de ce problème, comme c'était le cas auparavant. Par exemple, Kofi Annan, en tant que secrétaire général, s'occupait personnellement du problème irakien: il n'avait pas de représentant. Aujourd'hui c'est au nouveau chef de l'organisation Antonio Guterres de décider comment l'Onu devra agir en ce qui concerne la Syrie", estime Sergueï Ordjonikidze.

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov et l'envoyé spécial de l'Onu sur la Syrie Staffan de Mistura - Sputnik France
Syrie: la Russie préoccupée par la passivité de Mistura
Selon lui, Staffan de Mistura n'a pas toujours adopté une position neutre, conformément aux principes de l'Onu, et ses décisions dépendaient souvent de la volonté de forces extérieures.

"C'est un fonctionnaire de l'Onu qui remplissait les directives de l'administration Obama. Les temps ont changé et cette administration n'existe plus", a-t-il ajouté.

"De Mistura enfreint très souvent le principe de neutralité et soutient une partie ou une autre. C'est le principal reproche à son égard. Malheureusement, il fournit bien plus d'efforts pour conserver son poste que pour contribuer à la recherche d'un compromis entre les parties syriennes en conflit", remarque le député Mohammed Heir al-Akkam, membre de la délégation gouvernementale syrienne.

Les experts syriens ont déclaré que Damas ne ferait que "saluer la démission du représentant spécial".

"De Mistura n'a pas réussi à obtenir le moindre succès dans la normalisation de la situation en Syrie. Il avait une vision unilatérale du conflit dans le pays et critiquait fermement la Russie, quoique sans motif, sur le processus de paix syrien. Les Syriens ne feraient que se réjouir de sa démission", a déclaré le politologue syrien Taleb Ibrahim, directeur du Centre de recherches stratégiques à l'université de Damas.

UN Envoy for Syria Staffan de Mistura - Sputnik France
L'opposition syrienne exige la démission de Staffan de Mistura
Staffan de Mistura a été nommé au poste de représentant spécial du Secrétaire général de l'Onu pour la Syrie le 29 novembre 2014. Avant cela, le diplomate avait été vice-ministre italien des Affaires étrangères et était passé à des postes de haut rang au sein de l'Onu.

L'activité de Staffan de Mistura au poste de représentant spécial du Secrétaire général de l'Onu pour la Syrie suscite également une réaction mitigée en Russie. Le diplomate a été souvent accusé de saper et de torpiller différentes initiatives pour régler le conflit. Selon les sources proches des négociations sur la Syrie, dans l'ensemble Moscou n'est pas satisfait de l'activité du représentant spécial.

Les opinions exprimées dans ce contenu n'engagent que la responsabilité de l'auteur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала