Les Gardiens de la Révolution iranienne bientôt sur la liste noire US du terrorisme?

© AFP 2022 ATTA KENAREMembers of Iran's elite Revolutionary Guard Corps
Members of Iran's elite Revolutionary Guard Corps - Sputnik France
La Maison Blanche pourrait ajouter le corps des Gardiens de la révolution islamique à la liste des organisations terroristes. Cette idée serait notamment contestée par le Pentagone et les services de renseignement.

Selon le gouvernement américain, le corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI), organisation paramilitaire iranienne placée directement sous les ordres du Guide de la révolution, le chef de l'État iranien, pourrait être considéré comme un groupe terroriste, annonce le journal américain Washington Post se référant à une source proche du dossier.

Téhéran - Sputnik France
Malgré l’attitude des USA, l’Iran réitère qu’il ne produira aucune arme nucléaire
Pourtant, les militaires et les services de renseignement américains doutent de l'utilité d'une telle mesure, le GRI faisant d'ores et déjà l'objet de sanctions américaines. Selon eux, le fait d'assimiler le corps des Gardiens de la révolution islamique à un groupe terroriste pourrait avoir des effets nocifs, y compris dans la lutte antiterroriste en Syrie et en Irak.

La loi américaine sur les organisations terroristes étrangères ne contient pas de clauses régissant la lutte contre les organisations gouvernementales. Le GRI compte plus de 100 000 soldats, notamment des unités de la Marine, de l'Aviation et de l'Armée de terre de la République islamique d'Iran.

Le renseignement américain estime que le corps des GRI pourrait s'occuper non seulement de la sécurité intérieure de l'Iran, mais également réaliser des actions militaires en Irak et en Syrie contre le groupe terroriste Daech.

Cependant, l'interlocuteur de l'agence a ajouté que l'administration n'avait pas encore pris de décision définitive. Le porte-parole du président américain Sean Spicer a refusé de commenter ces informations.

Tehran at night - Sputnik France
L'Iran annonce des contre-sanctions en réponse aux USA
Selon le Washington Post, l'administration Obama s'est également penchée sur cette question avant de renoncer à inclure le GRI dans la liste des organisations terroristes par manque d'avantages pratiques.

Les États-Unis ont auparavant placé l'Iran sur la liste des « États-sponsors du terrorisme », ce qui en soi implique des sanctions.

Les tensions entre les Etats-Unis et l'Iran sont montées d'un cran depuis l'élection de Donald Trump. Ainsi, Washington a élargi ses sanctions contre Téhéran. Elles impliquent dorénavant 13 personnes physiques et 12 entreprises. Les restrictions affectent ceux qui étaient en lien avec le programme du développement des missiles balistiques ou soutenaient le corps des Gardiens de la révolution islamique, selon le ministère américain des Finances. Les autorités iraniennes ont à leur tour déclaré qu'une telle approche violait les principes de l'accord sur le programme nucléaire, une position que rejette la partie américaine.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала